Snow, Hank

Hank (né Clarence Eugene) Snow. Auteur-compositeur-interprète, guitariste (Brooklyn, Comté de Queens, Nouvelle-Écosse, 9 mai 1914, naturalisé américain 1958 - Nashville (Tenn.), 20 décembre 1999). Il commence à jouer de la guitare durant son enfance.

Le compositeur-interpr\u00e8te Hank Snow est intronisé au Temple de la renommée de la musique canadienne. Pierre Elliott Trudeau félicitant ce grand nom de la chanson country

Hank Snow

Hank (né Clarence Eugene) Snow. Auteur-compositeur-interprète, guitariste (Brooklyn, Comté de Queens, Nouvelle-Écosse, 9 mai 1914, naturalisé américain 1958 - Nashville (Tenn.), 20 décembre 1999). Il commence à jouer de la guitare durant son enfance. Après avoir quitté le foyer familial à 12 ans, il travaille sur des bateaux de pêche et des transatlantiques, ainsi que dans des usines de traitement du poisson en Nouvelle-Écosse. Inspiré par le chanteur tyrolien country Jimmie Rodgers, qu'il entend pour la première fois en 1930, Snow commence à se produire localement et fait ses débuts à la radio vers 1933 à la station CHNS de Halifax, à l'émission « Clarence Snow and His Guitar ». En 1936, il fait son premier enregistrement chez Victor, « Lonesome Blue Yodel » (dans le style de Rodgers) et « The Prisoned Cowboy », deux de ses propres chansons. Durant les 10 années suivantes, il jouit d'une popularité nationale, effectuant de grandes tournées et jouant à des émissions nationales de la SRC, ainsi qu'à des émissions locales dans les Maritimes. Des recueils de ses chansons sont publiés chez Thompson (Cowboy Songs by Hank the Yodelling Ranger, 1942) et Canadian Music Sales Corporation. Snow est accompagné des Rainbow Ranch Boys et, pour certains 78 tours qu'il enregistre chez Victor de 1936 à 1942 (une douzaine ou davantage), il chante avec la chanteuse Anita Carter.

En 1946, Snow se rend aux États-Unis où, ayant adopté un style cowboy, il connaît une certaine popularité dans le Sud. Il revient au Canada durant quelque temps en 1947 et 1949, puis se fixe de façon permanente aux États-Unis en continuant d'enregistrer pour RCA Victor. En 1950, avec l'aide d'Ernest Tubb, compagnon et disciple de Rodgers, Snow devient un interprète régulier au Grand Ole Opry à la station WSM de Nashville. Il s'établit dans cette ville et se produit à l'Opry pendant plus de 40 ans. Au milieu des années 1950, il est le mentor d'Elvis Presley et est brièvement associé à son imprésario, « Colonel » Tom Parker. Snow fait aussi des tournées en Corée et au Vietnam, divertissant les troupes américaines.

Enregistrements et prix

Sa chanson « I'm Movin' On » (1950) est l'un des 45 tours les plus populaires des 50 premières années de musique country enregistrée. De ses quatre-vingt-cinq 45 tours ou plus consignés par Billboard de 1949 à 1979, « Golden Rocket » (1950), « Rhumba Boogie » (1951), « I Don't Hurt Anymore » et « Let Me Go, Lover » (1954), « I've Been Everywhere » (1962) et « Hello Love » (1974) atteignent tous le premier rang. Seize autres chansons se placent parmi les cinq premiers rangs.

En 1955, Snow a fait plus de 45 33 tours, lancés par RCA Victor ou son étiquette Camden, dont Rodgers Songs (LSP-2043) et Hank Snow Sings in Memory of Jimmie Rodgers (LSP-4306), ainsi que d'autres disques de chansons de trains (comme Railroad Man, Tracks & Trains, et Lonesome Whistle), de chansons de Noël et de chants religieux. Snow, qui est aussi un habile guitariste, enregistre des 33 tours de musique instrumentale en solo et en duo avec Chet Atkins. Sur un autre disque en duo, Brand on My Heart (Col. WPC-3997, lancé en 1985), Snow chante avec Willie Nelson. Ses succès sont réunis sur des albums comme The Best of Hank Snow (vol. I, LSP-3478; vol. II, LSP-4708) et The Hits of Hank Snow (vol. I, KELI-89093; vol. II, KELI-8098). L'album This is My Story (2-RCA LSP-6014), comporte, en plus des chansons, des entrevues avec Snow et d'autres artistes. Quelques-uns des premiers 78 tours de Snow sont repiqués sur le 33 tours The Old and the Great Songs (Camden CAS-836) et 200 enregistrements, de 1948 à 1958, sont repris en 1990 sur The Singing Ranger, en deux volumes, par l'étiquette allemande Bear Family. Une autre compilation de Bear Family, The Thesaurus Transcriptions, comprend 138 chansons sur cinq CD. Elle est lancée en 1991. Les ventes des disques de Snow atteignent quelque 70 millions d'exemplaires. Son contrat avec RCA, sans interruption depuis 1981, est remarquable pour sa longue durée de 45 ans.

Snow revient fréquemment au Canada pour se produire en concert et à la télévision (entre autres, au « Tommy Hunter Show »). Il est reconnu, de même que Wilf Carter, comme l'un des pères de la musique country au Canada. Avec Carter, il effectue une tournée de l'Ouest canadien en 1981 et y retourne en solo en 1989. Il est admis au Songwriters Hall of Fame de la Songwriters Association en 1978, au Country Music Hall of Fame, à Nashville, en 1979, au Juno Awards Hall of Fame en 1979, au Hall of Honor de l'Association de la musique country canadienne en 1985, au Canadian Country Music Hall of Fame en 1989 et au Nova Scotia Country Music Hall of Fame en 1997. Snow se retire dans un ranch près de Nashville mais se produit périodiquement au Grand Ole Opry jusqu'en septembre 1996. Il fonde également la Hank Snow International Foundation for Prevention of Child Abuse. Snow publie son autobiographie en 1994. Le Hank Snow Country Music Centre voit le jour à Liverpool (N.-É.) en 1997. Snow est intronisé au Panthéon des Auteurs et Compositeurs Canadiens à son inauguration, en 2003.

Écrits

The Hank Snow Story: Hank Snow, The Singing Ranger; avec Jack OWNBEY et Bob BURRIS. (Chicago 1994)

Discographie

The essential Hank Snow : 1997; 07863-66931-2 RCA.

I've been everywhere : 2000; 74321 75827-2 BMG/RCA.

Snow Country : 1992; PDC2-1314.

Bibliographie

The Hank Snow 25th Anniversary Album (Nashville 1961).

Stewart MACLEOD, « My Gawd, you've got to be the greatest, Hank », Weekend Magazine (9 sept. 1967).

Martin O'MALLEY, « In silver heels and silver toes in dazzling rhinestoned reds in cabin cruiser, in Lincoln Continental - it don't hurt anymore », Globe Magazine (Toronto, 10 juil. 1971).

Jo DURDEN-SMITH, « Nashville gothic », Maclean's (mai 1972).

Dick BROWN, « Hank Snow's lament », Canadian Magazine (1er mars 1975).

Don FOSTER, « Hank Snow : a legend in his own time », CMN, V (avr. 1984).

Ted KENNEDY, Country Canada (Kelowna, C.-B. 1989).

« Hank Snow Country Music Centre officially opened », CMN, XIIX (sept. 1997).

« Hank Snow Tribute », CMN, XX (janv. 2000).


Lecture supplémentaire

  • The Hank Snow 25th Anniversary Album (Nashville 1961)

    MacLeod, Stewart. 'My Gawd, you've got to be the greatest, Hank,' Weekend Magazine, 9 Sep 1967

    O'Malley, Martin. 'In silver heels and silver toes in dazzling rhinestoned reds in cabin cruiser, in Lincoln Continental - it don't hurt anymore,' Toronto Globe Magazine, 10 Jul 1971

    Durden-Smith, Jo. 'Nashville gothic,' Maclean's, May 1972

    Brown, Dick. 'Hank Snow's lament,' Canadian Magazine, 1 Mar 1975

    Foster, Don. 'Hank Snow: a legend in his own time,' CMN, vol 5, Apr 1984

    Kennedy, Ted. Country Canada (Kelowna, BC, 1989)

    "Hank Snow Country Music Centre officially opened," CMN, vol 18, Sept 1997

    "Hank Snow Tribute," CMN, vol 20, Jan 2000