St. Lawrence

St. Lawrence, ville de T.-N.; pop. 1244 (recens. 2011), 1349 (recens. 2006); const. en 1949; située dans le Sud-Est de Terre-Neuve, sur la péninsule Burin.

St. Lawrence, ville de T.-N.; pop. 1244 (recens. 2011), 1349 (recens. 2006); const. en 1949; située dans le Sud-Est de Terre-Neuve, sur la péninsule Burin. L'origine du nom est controversée. Selon une des théories, ce sont des marins naufragés de l'expédition de sir Humphrey GILBERT qui l'auraient baptisée de la sorte parce qu'ils voyaient des ressemblances entre la ville et le Saint-Laurent au Canada. Une autre théorie veut que des pêcheurs des îles Anglo-Normandes lui aient donné le nom de la paroisse de St. Lawrence, sur l'île de Jersey.

Des pêcheurs français et BASQUES fréquentent la région au XVIIe siècle et des Français y vivent dans les années 1640. La colonisation de St. Lawrence ne débute toutefois qu'à la fin du XVIIIe siècle. Pendant plus de 100 ans, la pêche constitue la principale activité économique des colons. En 1929, un tremblement de terre détruit la majorité des installations de pêche de la ville, de sorte que l'intérêt se porte dorénavant sur les gisements minéraux situés à proximité. Des gisements de fluorine sont en effet découverts dès 1843, mais leur exploitation ne débute qu'en 1933. Ces gisements de fluorine sont les plus importants que l'on connaisse en Amérique du Nord. La mine est actuellement inactive.

En 1942, trois navires américains s'échouent durant une tempête. Les habitants de la ville sauvent la vie de 189 marins, tandis que 203 autres périssent. En mémoire des marins noyés et en remerciement à la population de St. Lawrence, le gouvernement américain y construit un hôpital, aujourd'hui remplacé par une unité de soins de longue durée. Un monument à la mémoire des naufragés est érigé en 1992.