Saint Lawrence Hall



St. Lawrence Hall
L'architecture du hall refl\u00e8te l'influence du style de la Renaissance, avec son portique surélevé sur une base décorée d'un arc (photo de Steven Evans).

Saint Lawrence Hall

 Saint Lawrence Hall. Édifice municipal de Toronto qui, au milieu du XIXe siècle, était le centre de la vie musicale de la ville. Il avait été conçu dans le style néoclassique par l'architecte torontois William Thomas et il fut inauguré en 1850. Situé du côté sud-ouest de l'intersection des rues King et Jarvis, il était relié à l'Hôtel de ville, à l'angle des rues Front et Jarvis, par une annexe du marché. Le Saint Lawrence Hall, qui comptait quatre étages, abritait des magasins au rez-de-chaussée et des bureaux dans les étages. Au troisième étage, un auditorium de 30 m sur 12 m pouvait accueillir 1000 personnes à des concerts et réunions. Du côté nord, un balcon incliné servait de tribune à l'orateur et du côté sud se trouvait une scène mobile. Parmi les manifestations musicales qui se déroulèrent dans cette salle, citons des récitals de Jenny Lind (1851), Ole Bull (1853), Adelina Patti (1853, 1860) et Sigismund Thalberg (1857), des concerts de la Toronto Vocal Music Society et de la Toronto Philharmonic Society et, plus tard, des productions d'oeuvres de Gilbert et Sullivan par des élèves de l'Upper Canada College. À la fin du siècle, cependant, de nouvelles salles mieux situées furent responsables du déclin du Saint Lawrence Hall. En 1967, dans le cadre du Centenaire à Toronto, l'édifice fut restauré et l'auditorium de nouveau utilisé pour des activités sociales et des concerts de musique de chambre. L'édifice abrite également les bureaux et les salles de répétition du Ballet national du Canada.

Lecture supplémentaire

  • Arthur, Eric. Toronto: No Mean City (Toronto 1964)

    Ontario Association of Architects. St. Lawrence Hall (Toronto 1967)

    'Toronto's pre-confederation music societies'

    Look at the Record