St. Marys

St. Marys, ville de l'Ont.; pop. 6655 (recens. 2011), 6617 (recens. 2006); const. en 1865. St. Marys est située au confluent de la rivière Thames Nord et du ruisseau Trout, à 45 km au nord-est de LONDON et à 20 km au sud-ouest de STRATFORD.


St. Marys

St. Marys, ville de l'Ont.; pop. 6655 (recens. 2011), 6617 (recens. 2006); const. en 1865. St. Marys est située au confluent de la rivière Thames Nord et du ruisseau Trout, à 45 km au nord-est de LONDON et à 20 km au sud-ouest de STRATFORD. L'arpentage de la région est commandé par la CANADA COMPANY en 1839. Les premiers colons sont attirés par la localité dès 1940 : son emplacement sur les berges de deux cours d'eau assure l'eau nécessaire au fonctionnement de diverses usines. Le sol contient aussi des dépôts calcaires près de la surface que des carrières peuvent extraire comme matériau de construction. L'un des directeurs de la Canada Company baptise la nouvelle communauté du prénom de sa femme.

Les fabriques et les carrières sont les premières industries importantes. La communauté grandit vite et devient un village en 1855. En 1858, deux lignes du GRAND TRUNK PACIFIC RAILWAY y établissent leur jonction, stimulant ainsi l'économie locale. On construit alors deux ponts ferroviaires enjambant les vallées. Ces ponts constituent toujours des attraits de la ville.

Les usines sont fermées depuis longtemps, mais de pittoresques sentiers pédestres le long des berges permettent de voir de près les anciens emplacements. St. Marys est encore un centre de services pour cette région agricole prospère, mais son économie s'est diversifiée et compte la fabrication de pièces d'automobiles, la transformation des aliments, la fabrication de fournitures pour animaux domestiques et la production de ciment. Par allusion à ses imposants bâtiments faits de pierre calcaire locale, la ville est souvent appelée « Stonetown »; ceux-ci comprennent l'hôtel de ville (1891), la bibliothèque Carnegie (1905, voir BIBLIOTHÈQUES) et la maison historique devenue le musée de St. Marys. L'ancienne carrière de roche calcaire est maintenant une piscine en plein air très fréquentée. St. Marys a été choisie comme nouveau domicile du Temple de la renommée et du Musée du baseball canadien.