Stevens, Sinclair McKnight

Sinclair McKnight Stevens, homme politique (Canton d'Esquesing, près de Milton, Ont., 11 févr. 1927). Diplômé de l'U. de Western Ontario et de l'Osgoode Law School, Stevens devient membre du barreau de l'Ontario en 1955.

Stevens, Sinclair McKnight

Sinclair McKnight Stevens, homme politique (Canton d'Esquesing, près de Milton, Ont., 11 févr. 1927). Diplômé de l'U. de Western Ontario et de l'Osgoode Law School, Stevens devient membre du barreau de l'Ontario en 1955. Il pratique le droit et se lance en affaires avant d'être élu député fédéral conservateur aux élections de 1972. Il se présente à la direction du Parti conservateur en 1976, termine septième au premier tour de scrutin et offre son appui au candidat gagnant, Joe CLARK.

Stevens, un homme politique d'une grande visibilité et plutôt controversé (en partie en raison de sa volonté d'effectuer d'importantes coupures dans la fonction publique), est nommé président du Conseil du Trésor sous le gouvernement Clark, de 1979 à 1980. Défenseur de la libre entreprise et de l'établissement de liens plus étroits avec les États-Unis, il appuie très ouvertement la candidature de Brian MULRONEY à la tête du Parti conservateur en 1983.

Stevens est nommé ministre de l'Expansion industrielle régionale et président du Comité permanent de l'expansion économique régionale dans le gouvernement Mulroney, en 1984. Il se retire du Cabinet en 1986, après que des accusations de conflit d'intérêts aient été portées contre lui et fassent l'objet d'une commission d'enquête. En décembre 1987, la commission juge que Stevens a été en conflit d'intérêts en 14 occasions. Après un retour à la pratique privée du droit, Stevens effectue un bref retour à la vie politique et tente de reprendre sa circonscription en 1988, mais sans succès. Il occupe des fonctions diversifiées tout au long de sa carrière, notamment comme journaliste pour le Toronto Star, promoteur immobilier, éleveur de bétail et financier, et, en 1989, il devient éditeur de la publication The Planet Today. En 1993, il est nommé président de la York Centre Corporation.