Szilasi, Gabor

Depuis longtemps reconnu comme un photographe documentaire exceptionnel pour sa perception aiguë de la culture québécoise, il connaît ses premiers succès après la réalisation de deux importantes séries, « Charlevoix » (1970) et « La Beauce » (1973).


Szilasi, Gabor

 Gabor Szilasi, photographe, professeur (Budapest, Hongrie, 3 févr. 1928).Gabor Szilasi immigre au Canada en 1957 et s'installe à Montréal. Il devient citoyen canadien en 1964. De 1959 à 1971, il est photographe à l'Office du film du Québec. Il enseigne la photographie au Collège du Vieux-Montréal (1970-1980) et est professeur agrégé (1980-1995) à l'U. Concordia où il travaille actuellement comme professeur adjoint.

Depuis longtemps reconnu comme un photographe documentaire exceptionnel pour sa perception aiguë de la culture québécoise, il connaît ses premiers succès après la réalisation de deux importantes séries, « Charlevoix » (1970) et « La Beauce » (1973). Réalisées avec un appareil photo grand format, ces images présentent une vision sensible, souvent fantasque de la vie rurale. Par la suite, il se met à la photographie en couleurs produisant essentiellement des études d'intérieurs domestiques (1976) en les associant parfois avec des portraits (1978-1979). Remarquables par la richesse des détails et une subtile restitution de la lumière et de la forme, ses photographies révèlent un grand sens de l'observation.

Durant les années 80, Szilasi continue à faire des portraits et des études architecturales, à l'aide de différentes techniques et utilisant différents formats d'appareils photos. Il explore la beauté singulière de l'héritage architectural de Montréal dans des images panoramiques réalisées à l'aide d'une caméra de banquet (1982) et dans divers projets commandés par le Centre canadien d'architecture (1989-1995). Bien que plus connu pour ses images du Québec, il réalise d'important recueils de travaux à la suite de ses séjours en Italie, en Hongrie et en Pologne (1986, 1987, 1990). Au milieu des années 1990, Szilasi explore le portrait psychologique au moyen de photographies Polaroïd grand format en noir et blanc.

Il reçoit plusieurs prix, et ses oeuvres figurent dans de nombreuses collections publiques et collections d'entreprises. Ses photographies sont exposées dans le monde entier et largement diffusées. En 1990, Szilasi reçoit du MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL le mandat de produire une série de photographies des jardins de Claude Monet à Giverny, France, pour l'exposition Monet à Giverny : chefs d'oeuvre du Musée Marmottan. En 1997, le MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL organise une rétrospective de ses oeuvres.

En 2010 il a été nommé gagnant du Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques.


Lecture supplémentaire

  • Isabelle Gournay, ed, Ernest Cormier and the Université de Montréal(1990); Denis Lessard, Fragments: Photographie actuelle au Québec (1985); Michel Lessard, Montréal au Xxe siècle: regards de photographs (1995); Naomi Rosenblum, A World History of Photography (1985).