Taux d'escompte

Le taux d'escompte est le taux d'intérêt minimum que charge la Banque du Canada dans son rôle de prêteur en dernier ressort sur les prêts à court terme aux banques à charte et aux autres membres de l'Association canadienne des paiements qui maintiennent des dépôts avec la Banque, ainsi qu'aux courtiers en valeurs mobilières.

Le taux d'escompte est le taux d'intérêt minimum que charge la Banque du Canada dans son rôle de prêteur en dernier ressort sur les prêts à court terme aux banques à charte et aux autres membres de l'Association canadienne des paiements qui maintiennent des dépôts avec la Banque, ainsi qu'aux courtiers en valeurs mobilières. En général, la Banque préfère laisser les forces du marché déterminer le taux d'escompte, mais elle peut en certaines occasions influencer le taux dans le sens désiré par des opérations sur le marché libre ou par des changements dans les réserves de liquidités du système bancaire avant de fixer le taux d'escompte, ou encore par le biais des ses ventes de bons du Trésor.

Pendant une grande partie de son histoire, la Banque du Canada faisait jouer de temps en temps aux variations de son taux d'escompte le rôle d'indicateur important de la politique monétaire du gouvernement. Cette méthode rigide a été remplacée en 1980 par la méthode actuelle qui consiste à lier le taux d'escompte à l'offre hebdomadaire de bons du Trésor par la Banque du Canada. Certains courtiers en valeurs mobilières, appelés agents agréés, peuvent faire des soumissions chaque semaine pour acheter du gouvernement fédéral des bons du Trésor de trois mois, de six mois et de un an. Le rendement moyen des bons de trois mois vendus aux enchères est calculé par la Banque, qui fixe alors son taux d'escompte à un quart de 1 p. 100 au-dessus de ce rendement. Ce taux est habituellement plus élevé que les taux comparables du crédit à court terme, afin d'inciter les emprunteurs à obtenir des fonds ailleurs.

Voir aussi Banques.


Liens externes