Ten Centuries Concerts

Ten Centuries Concerts. Société de Toronto qui présenta des concerts d'oeuvres peu familières mais importantes (1962-67). Elle naquit de rencontres entre Gordon Delamont, Harry Freedman, R. Murray Schafer, Harry Somers et Norman Symonds. Son nom reflétait l'étendue du répertoire qu'il avait choisi.
Ten Centuries Concerts. Société de Toronto qui présenta des concerts d'oeuvres peu familières mais importantes (1962-67). Elle naquit de rencontres entre Gordon Delamont, Harry Freedman, R. Murray Schafer, Harry Somers et Norman Symonds. Son nom reflétait l'étendue du répertoire qu'il avait choisi.


Ten Centuries Concerts

Ten Centuries Concerts. Société de Toronto qui présenta des concerts d'oeuvres peu familières mais importantes (1962-67). Elle naquit de rencontres entre Gordon Delamont, Harry Freedman, R. Murray Schafer, Harry Somers et Norman Symonds. Son nom reflétait l'étendue du répertoire qu'il avait choisi. Les TCC firent appel aux ressources de plusieurs groupes musicaux torontois le plus souvent sans liens entre eux, et présentèrent un extraordinaire éventail de programmes; ainsi, pour la première saison, Colas et Colinette de Joseph Quesnel, El Retablo de Maese Pedro de Manuel de Falla et le drame liturgique du Xe siècle Quem quaeritis qui partagea l'affiche d'un concert avec L'Histoire du soldat de Stravinsky. Les manifestations, souvent retransmises en différé par la SRC, avaient lieu dans la salle de concert (auj. Walter Hall) de l'édifice Edward Johnson, Université de Toronto. La réaction initiale fut suffisamment bonne, au point que tous les billets de la première saison de sept concerts furent vendus par abonnement. On envoyait de substantielles notices de programme aux abonnés avant chaque concert. En 1967, les TCC présentèrent quatre concerts à l'Expo 67 et commandèrent des oeuvres à Norma Beecroft, Ron Collier, Bruce Mather, André Prévost et Norman Symonds. Toutefois, l'intérêt de l'auditoire avait déjà diminué et les bénévoles trouvaient que l'organisation des concerts devenait un fardeau trop lourd. Après les présentations du printemps de 1967, la série fut discontinuée. Trois programmes furent cependant offerts au printemps de 1970 au Saint Lawrence Centre, mais aucune autre tentative ne fut faite pour reprendre les concerts réguliers. Bien que d'autres organismes aient subséquemment assumé une partie du rôle des TCC (les Isaacs Gallery Concerts de Kasemets et les NMC) pour ce qui est de la musique du XXe siècle, aucune autre en 1990 n'avait proposé un répertoire comparable tant par l'ampleur de sa perspective historique et l'originalité des oeuvres choisies que par leur exceptionnelle diversité.


Lecture supplémentaire

  • Schafer, R. Murray. 'Ten Centuries Concerts: a recollection,' Toronto Only Paper Today, vol 5, Jun 1978; repr in On Canadian Music (Bancroft, Ont 1984)