Clarke, Terry

Terry (Terence Michael) Clarke. Batteur (Vancouver, 20 août 1944). Alors qu'il était élève de Jim Blackley à Vancouver (1960-65), Clarke joua avec Chris Gage, David Robbins et d'autres, souvent en compagnie du contrebassiste Don (W.) Thompson.

Clarke, Terry

Terry (Terence Michael) Clarke. Batteur (Vancouver, 20 août 1944). Alors qu'il était élève de Jim Blackley à Vancouver (1960-65), Clarke joua avec Chris Gage, David Robbins et d'autres, souvent en compagnie du contrebassiste Don (W.) Thompson. Il effectua ensuite des tournées avec le saxophoniste américain John Handy (1965-67) et le groupe pop américain Fifth Dimension (1967-69). Clarke, Thompson et Handy étaient membres du quintet qui enregistra au Monterey Jazz Festival le célèbre album Live at Monterey (Columbia, 1996). En 1970, il s'établit à Toronto où il travailla d'abord avec Lenny Breau, et devint bientôt le principal batteur à la pige de la ville, aussi à l'aise avec le jazz qu'avec le rock. Simultanément, il jouait du jazz dans des boîtes de la région, en concert ainsi qu'à la radio et à la télévision - en compagnie du Boss Brass ou de petites formations dirigées par Thompson, Ed Bickert, Jim Galloway, Sonny Greenwich, Moe Koffman, Peter Leitch, Rob McConnell, Ted Moses, etc. On vit aussi Clarke dans des boîtes de Vancouver, accompagnant des musiciens américains comme Jim Hall, Thad Jones, Barney Kessel, Jay McShann, Don Menza, Blue Mitchell, Art Pepper et Frank Rosolino.

Au début des années 1970, Terry Clarke travailla à Toronto avec le batteur Jerry Fuller et le saxophoniste P.J. Perry. En 1976, il commença à effectuer des tournées internationales avec Hall, avec lequel il se produisit de temps à autre dans les années 1980. Il fit aussi des tournées avec le trio d' Oscar Peterson, en 1981. En 1985, Clarke partit à New York travailler ou effectuer des tournées avec entre autres Hall, le Toshiko Akiyoshi Orchestra, Roger Kellaway, Helen Merrill et Toots Thielemans Il est revenu plusieurs fois au Canada - il a joué par exemple avec Oliver Jones au FIJM de 1988, et il a enregistré à Toronto avec le Boss Brass.

Ce musicien « éclectique et non-partisan », comme il se qualifie lui-même (cité dans Boogie, Pete & the Senator), confère à ses accompagnements nerveux un swing enlevant, qu'il s'agisse du blues original « Kansas City » d'un McShann ou du jazz orchestral joué par le Boss Brass.

Sa discographie en tant que sideman comprend aussi des albums de jazz enregistrés au Canada avec, entre autres, Basso, Bickert, Galloway, Greenwich, Jones, Koffman, Leitch, Moses, Peterson (Nigerian Marketplace), Thompson, Tim Brady, Trudy Desmond, Doug Riley, Bernie Senensky et Dave Turner (For the Kindness of Strangers, 1988, Justin Time JUST-29) - on trouvera dans Canadian Jazz Discography une liste détaillée de ses enregistrements canadiens jusqu'en 1980. Clarke a enregistré d'autres albums qui sont mentionnés dans l' EMC, avec Rosolino et Buddy Tate (voir DISCOGRAPHIE de Bickert), Jay McShann (voir Galloway), Desmond, Hall, Handy et la guitariste américaine Emily Remler (voir Thompson). Clarke joue aussi sur All Across the City de Hall (1989, Concord Jazz CJ-384), Memos from Paradise d'Eddie Daniel (1987-88, GRP GR-1050), ainsi que sur Double Exposure (1987, Concord Jazz CJ-344) et Sonny Side (1989, Concord Jazz CJ-376) de Ken Peplowski.

Après avoir vécu plusieurs années à New York, Terry Clarke revient s'installer au Canada en 1999 et se joint au dixtuor The Rob McConnell Tentet. Le premier album de l'ensemble, The Rob McConnell Tentet (Justin Time) est finaliste aux prix Juno.

Son album, It's About Time (Blue Music Group, 2009) a été enregistré lors de concerts donnés à Toronto et à Montréal. Plusieurs musiciens de jazz ont participé à cet enregistrement, notamment le guitariste Jim Hall, le saxophoniste Joe Lovano, le saxophoniste alto Greg Osby ainsi que les musiciens du Terry Clarke Trio, Phil Dwyer au saxophone et Don Thompson à la basse. En 2010, cet album a remporté le prix Juno dans la catégorie Album de jazz traditionnel de l'année. En plus de donner des ateliers et des colloques portant sur le jazz dans toute l'Amérique du Nord et à l'étranger, Terry Clarke enseigne également le jazz à la faculté de musique de l'Université de Toronto, à titre de professeur auxiliaire.

En 2002, Terry Clarke a été nommé membre de l'Ordre du Canada. Les Canadian National Jazz Awards l'ont nommé batteur de l'année à plusieurs reprises, à savoir en 2002 et de 2004 à 2008 sans interruption.


Lecture supplémentaire

  • "Terry Clarke," interview with Ted O'Reilly, Coda, 186, Oct 1982

    Miller, Mark. '"You go where the music is,"' Toronto Globe and Mail, 7 Jul 1988

    --. Boogie, Pete & The Senator - Canadian Musicians in Jazz: The Eighties (Toronto 1987)