Edmonton Journal

L'Edmonton Journal est fondé sous le nom de The Evening Journal le 11 novembre 1903 par John Macpherson, John W. Cunningham et Arthur Moore, tous de Portage La Prairie.

Edmonton Journal

L'Edmonton Journal est fondé sous le nom de The Evening Journal le 11 novembre 1903 par John Macpherson, John W. Cunningham et Arthur Moore, tous de Portage La Prairie. Le premier numéro, tiré à 1000 exemplaires, est imprimé sur une presse manuelle et marque le premier service télégraphique de nouvelles d'Edmonton. En 1908, la situation du JOURNAL est cependant devenue précaire. En 1909, J.P. McConnell, éditeur du Vancouver Sunset et directeur fondateur du Vancouver Sun, possède un droit d'option sur le Journal et le cède à J.H. Woods, également propriétaire du Lethbridge News. Ce dernier proclame l'indépendance politique de ce journal jadis d'allégeance conservatrice et il embauche Milton Robbins Jennings à titre d'administrateur et de rédacteur. Ancien directeur de la publicité du Times, de Washington (DC), Jennings a déjà travaillé pour le Herald de Montréal, le Toronto Mail and Empire et le Toronto Telegram.

Sous la direction de Jennings, le nombre de lecteurs monte en flèche. William SOUTHAM and Sons acquiert la majorité des parts en 1912. La même année, Jennings embauche comme directeur associé A. Balmer Watt, rédacteur et propriétaire de l'Edmonton Capital, qui est aux prises avec des difficultés financières. Watt et Jennings lancent une campagne éditoriale vigoureuse à la défense des droits des femmes. Jennings meurt soudainement en 1921 des suites d'une maladie contractée quand il était correspondant à Cuba durant la guerre hispano-américaine. John Mills Imrie devient directeur administratif et nomme Watt rédacteur en chef. Leur bataille contre la loi sur la presse du gouvernement du CRÉDIT SOCIAL de William Aberhart leur permet de remporter un prix Pulitzer spécial en 1938, le tout premier accordé à l'extérieur des États-Unis. Une dépêche de New York présentée en première page du journal du 2 mai 1938 annonce un « prix spécial pour le service public Pulitzer sous forme de plaque de bronze remis à l'Edmonton Journal pour son engagement envers la défense de la liberté de presse en Alberta ».

Le Journal poursuit sa tradition éditoriale et remporte plusieurs prix nationaux et des citations pour sa couverture des questions touchant les droits de la personne. Il fait preuve d'un intérêt marqué pour les affaires du Nord et possède un bureau permanent dans les Territoires du Nord-Ouest. Le Journal est l'un des journaux canadiens les plus avancés sur le plan technique; il est imprimé sur vingt-sept presses Goss Metroliner, en couleurs, informatisées et automatisées. En 1984, il devient le premier journal canadien à utiliser des liens directs par satellite pour la transmission de photos en couleurs et, en 1987, il adopte une technologie avancée de conception et de composition. C'est le plus grand journal de l'Alberta, sa distribution s'étend d'Innisfail, dans le sud, jusqu'en Saskatchewan et en Colombie-Britannique, et aussi loin dans le nord qu'Inuvik, sur la mer de Beaufort.

Le Edmonton Journal fait partie de la division des journaux acquis par POSTMEDIA NETWORK INC. Après la vente de CANWEST GLOBAL en 2010.