Thompson, Don (D.T.)

(William) Don ou 'D.T.' Thompson. Saxophoniste, compositeur, arrangeur (Drumheller, Alberta, 19 septembre 1932 - Vancouver, 21 mars 2004). Il joue du saxophone et de la clarinette à l'âge de 12 ans, et commence à donner ses propres concerts de jazz, « Jammin' the Blues », à Edmonton à 17 ans.
(William) Don ou 'D.T.' Thompson. Saxophoniste, compositeur, arrangeur (Drumheller, Alberta, 19 septembre 1932 - Vancouver, 21 mars 2004). Il joue du saxophone et de la clarinette à l'âge de 12 ans, et commence à donner ses propres concerts de jazz, « Jammin' the Blues », à Edmonton à 17 ans.


Thompson, Don (D.T.)

(William) Don ou 'D.T.' Thompson. Saxophoniste, compositeur, arrangeur (Drumheller, Alberta, 19 septembre 1932 - Vancouver, 21 mars 2004). Il joue du saxophone et de la clarinette à l'âge de 12 ans, et commence à donner ses propres concerts de jazz, « Jammin' the Blues », à Edmonton à 17 ans. Il se fixe à Toronto en 1952 puis effectue des tournées avec Anne Marie Moss au Canada et aux États-Unis (1954-1958). À l'exception d'un séjour dans l'orchestre de Lionel Hampton aux États-Unis (1965-1966), Thompson est l'un des piliers de la scène torontoise de jazz durant les années 1960. Au début des années 1960, il dirige le chanteur Tommy Ambrose dans un big band. Thompson se produit aussi régulièrement au First Floor Club (1959-1965) avec des petits groupes et un big band, et paraît dans le film de l'Office national du film du Canada Toronto Jazz (1962) avec un quintette. Il se produit aussi à plusieurs émissions pop télévisées par la SRC, dont « Club Six » et « Music Hop ». Il travaille également avec des orchestres de studio à Toronto.

En 1961, Thompson enregistre en tant que membre du big band de Pat Riccio à Ottawa et, en 1963, avec le pianiste Wray Downes et le tromboniste Rob McConnell. Il réalise également un enregistrement d'un quintette dont il fait partie avec le trompettiste Fred Stone.

Après avoir effectué des tournées et enregistré avec Anne Murray (1971-1981), Thompson revient au jazz. Il passe alors du bebop à un style plus simple, plus mélodique, avec une sonorité enrichie à la façon de Stanley Turrentine. Sa bonhomie comme interprète lui vaut des engagements annuels durant le temps des Fêtes à la George's Spaghetti House dans les années 1980. Thompson compose et enregistre plusieurs thèmes de jazz et signe les arrangements pop d'artistes tels que Murray, Gordon Lightfoot et John Allan Cameron. Son frère Lloyd (Drumheller, 4 novembre 1933) travaille à la fin des années 1950 en Europe comme contrebassiste avec des musiciens éminents tels Dizzy Reece et Don Byas.

Discographie

Bluesprint : McGriff ou Ayre org, Lofsky guit, Fuller batterie, Brooks v; 1983; Top Hats & Tails BL-113.

Bibliographie

John NORRIS, « Profile : Don Thompson », Coda, IV (mai 1962).

Mark MILLER, « Thompson's high spirits give his sound swing », Globe and Mail (Toronto, 10 sept. 1984).


Lecture supplémentaire

  • Norris, John. 'Profile: Don Thompson,' Coda, vol 4, May 1962

    Miller, Mark. 'Thompson's high spirits give his sound swing,' Toronto Globe and Mail, 10 Sep 1984