Titcomb, Brent

(Arthur) Brent Titcomb. Auteur-compositeur-interprète, guitariste, percussionniste, comédien (Vancouver, 10 août 1940). Il commença sa carrière à Vancouver en 1963, fusionnant des éléments du folklore traditionnel à un sens de la comédie qui allait demeurer une constante de ses prestations.

Titcomb, Brent

(Arthur) Brent Titcomb. Auteur-compositeur-interprète, guitariste, percussionniste, comédien (Vancouver, 10 août 1940). Il commença sa carrière à Vancouver en 1963, fusionnant des éléments du folklore traditionnel à un sens de la comédie qui allait demeurer une constante de ses prestations. L'un des fondateurs et membre (1964-68) de Three's A Crowd, il poursuivit ensuite une carrière solo comme chanteur folk, se produisant durant les quelque 20 années suivantes dans des clubs et des festivals au Canada (notamment au Festival of Friends à Hamilton, Ont., annuellement depuis 1976), aux États-Unis et, en 1983, au Mexique. Il s'est également produit à trois reprises avec l'Orchestre symphonique d'Edmonton durant les années 1970. Les premières chansons de Titcomb, qui remontent à la fin des années 1960, incluent « Sing High, Sing Low » et « I Wish the Very Best for You », toutes deux enregistrées par Anne Murray (la première fut un succès country en 1971). Ses chansons ont également été enregistrées par Murray avec Glen Campbell (« Bring Back the Love »), Ed Bruce, Lyn Dee, Tommy Graham, Bill Hughes et Karen Jones. Titcomb lui-même a réalisé le micr. folk May All Beings Be Happy (1977, Manohar MR-100) et l'album pop Time Traveller (1982, Stony Plain 1039), en plus de chanter et de jouer (percussion, harmonica et guitare) sur des albums de Murray (en tant que membre de son ensemble de tournée, Richard), John Allan Cameron, Bruce Cockburn, George Hamilton IV, Noel Harrison, Gene MacLellan et d'autres. Vers le milieu des années 1970, Titcomb commença à travailler occasionnellement comme comédien à la radio et la télévision et pour des commerciaux. Il fit aussi du doublage pour des commerciaux et, durant les années 1980, pour des dessins animés canadiens pour enfants comme « Clifford the Dog » et « The Care Bears ». En 1989, il inventa le personnage Bumble Bill pour une série de concerts destinés aux jeunes présentée au Roy Thomson Hall. Au début des années 1980, son intérêt pour la voix l'a mené à animer des ateliers consacrés à l'usage thérapeutique de la voix en vue d'une auto-guérison.


Lecture supplémentaire

  • Murphy, Gavin. 'Brent Titcomb... busy veteran of Canadian music scene,' CMN, Nov 1984