McCamus, Tom




McCamus, Tom

 Tom McCamus, acteur (Winnipeg, 25 juillet 1955). Tom McCamus étudie à l'école secondaire Oakridge à London (Ontario) et obtient un baccalauréat en beaux-arts de l'Université de Windsor en 1977. Il est membre de la Young Company du Grand Theatre de London de 1978 à 1980, époque pendant laquelle William HUTT est directeur artistique. Il impressionne Hutt dès son audition, et continue à se distinguer, dans un groupe qui compte de nouveaux talents enthousiasmants comme Stephen Ouimette et Robert LaChance, en faisant preuve d'une audace inventive dans le rôle d'Andrew Aguecheek dans Twelfth Night (La nuit des rois) en 1978.

 Son sens du minutage, sa voix claire de baryton et sa dextérité physique lui servent pour la comédie, mais il n'est pas bien dirigé par son metteur en scène au FESTIVAL DE STRATFORD; il transforme Richard III, dans la pièce du même nom (2002), en un abruti qui tombe d'un arbre lors de son premier monologue et qui trébuche sur sa longue cape de couronnement. Cependant, lorsqu'il est dirigé par un directeur astucieux, il peut être poétique dans les comédies et les drames; il montre ses habiletés en incarnant Vladimir contre son partenaire Ouimette dans le role d'Estragon dans Waiting For Godot (En attendant Godot) en 1996, puis en 1998, une production de Brian Bedford présentée à Stratford.

Bien que son interprétation de personnages classiques soit de qualité inégale, Tom McCamus interprète plusieurs rôles dont Peter Pan, Androcles, Macheath, le roi Arthur et Hamlet; il fait aussi preuve de talent pour les rôles d'une certaine amertume ou d'une ironie cinglante. Son interprétation d'Edmund, un homme sensible au cynisme inquiétant, dans Long Day's Journey Into Night (1994, 1995) d'O'Neill présenté à Stratford - avec William Hutt, Martha HENRY, Peter Donaldson, et Martha Burns dans la distribution - est particulièrement saisissante. En plus de participer au festival de Stratford (de 1994 à 1998 et en 2007) et au SHAW festival (de1981 à 1988), il donne des représentations dans des théâtres, grands et petits, partout au pays, plus particulièrement au Manitoba Theatre Centre, au CENTRE NATIONAL DES ARTS, au Arts Club de Toronto, au Phoenix Theatre, au TARRAGON Theatre, au Theatre Plus (de 1990 à 1993), au NIGHTWOOD THEATRE, et au ROYAL ALEXANDRA THEATRE. En 1991, il remporte le PRIX DORA du meilleur acteur pour son rôle dans Abundance (Theatre Plus) et est en nomination pour un autre prix Dora pour son rôle du mari bourgeois habitué à ses privilèges et à ses valeurs dans Mathilde (2006) de Nightwood, une pièce à deux acteurs où il donne la réplique à Martha Burns.

McCamus est aussi considérablement acclamé pour ses apparitions à la télévision et dans les films. Dans I Love A Man In Uniform (1993) de David Wellington, il interprète Henry Adler (un employé de banque qui se crée des problèmes en s'identifiant beaucoup trop au rôle de policier qu'il interprète dans une série télévisée) et remporte le prix GÉNIE du meilleur acteur. Plus tard, il est en nomination pour deux autres prix Génie : celui du meilleur acteur pour son rôle d'Edmund dans la version filmée de Long Day's Journey Into Night (1996) de Wellington et celui du meilleur acteur de soutien pour son apparition dans The Sweet Hereafter (1997; v.f. De beaux lendemains), un film d'Atom EGOYAN qui est en nomination pour un Oscar. Le film d'Egoyan reçoit un prix du National Board of Review. McCamus tient des rôles importants dans Possible Worlds (2000; v.f. Mondes possibles), Siblings (2004; v.f. Secret de famille), une comédie noire, et dans six épisodes de Mutant X (de 2001 à 2003). Sa carrière est aussi marquée par son interprétation de Walter Gretzky (le père du célèbre joueur de hockey, Wayne GRETZKY) dans Waking Up Wally (2005; v.f. La longue absence). Pour ce rôle, il remporte le prix GÉMEAUX et le prix ACTRA du meilleur acteur.