Trépanier, Paul

(Joseph Horace) Paul Trépanier. Ténor (Noranda, Québec, 6 août 1939).
(Joseph Horace) Paul Trépanier. Ténor (Noranda, Québec, 6 août 1939).


Trépanier, Paul

(Joseph Horace) Paul Trépanier. Ténor (Noranda, Québec, 6 août 1939). Après avoir reçu des leçons particulières d'Albert Cornellier (1961-64) et tout en suivant des cours à l'École Vincent-d'Indy, il entra au CMM (1964-67) où il travailla le chant avec Léopold Simoneau et le répertoire avec Janine Lachance. Boursier de la Royal Cons. Opera School (University of Toronto Opera Division) en 1967, il remporta un vif succès dans les rôles de Tamino (La Flûte enchantée) et de Pelléas (Pelléas et Mélisande), et il travailla la mise en scène avec Peter Ebert. Après avoir participé au Festival de Glyndebourne (1968), Trépanier tint le rôle de sir George-Étienne Cartier dans Louis Riel de Somers présenté par la COC (1968) et la télévision de la SRC (1969). En 1969, il chanta encore avec la COC dans Rigoletto et Elektra puis travailla à nouveau avec Simoneau et Lachance. En 1970, il interpréta Ferrando (Così fan tutte) au Théâtre lyrique du Québec, Wilhelm (Mignon) à la SRC, et fut soliste dans la IXe symphonie de Beethoven avec l'Orchestre symphonique de l'Atlantique. Boursier du CAC, il se rendit à Munich (1970-71) et Londres (1971-72) perfectionner sa connaissance des langues et des répertoires allemand et anglais. Il reprit le rôle de Tamino avec l'ÉBA Banff (CA Banff) en 1973. L'année suivante, il chanta Hubert (Chanson gitane) à la PDA, Gonzalve (L'Heure espagnole) à la télévision de la SRC, prit part à la première canadienne du Comte Ory de Rossini avec l'OCNA et, avec le même orchestre, tint le rôle du Récitant dans L'Enfance du Christ de Berlioz, à Ottawa d'abord puis au Carnegie Hall, rôle qu'il reprit au Festival du printemps de Guelph 1980. Il fut membre fondateur de l'Ensemble cantabile de Montréal en 1974. Il joua le rôle titre du Docteur Miracle de Bizet au théâtre de la Poudrière de Montréal (été 1975), et reprit ensuite le rôle de Cartier à Toronto et au John F. Kennedy Center de Washington avec la COC. Parallèlement, il prit part aux productions de La Flûte enchantée et du Barbier de Séville (Comte Almaviva; version française 1975-76, anglaise 1976-77) que présentaient les JMC à travers le Canada. Il fut aussi soliste de l'Orchestre symphonique d'Edmonton dans La Création (1976) et, en 1978, il chanta avec l'OSM dans le cadre des concerts d'été et dans Le Messie, se faisant entendre la même année au Festival de Namur, Belgique. À l'Opéra de Montréal, il a tenu les rôles de Ferrando (Così fan tutte, 1981), Arturo (Lucia di Lammermoor, 1982), Guillot de Morfontaine (Manon, 1983), Jaquino (Fidelio, 1983), Pong (Turandot, 1984), le Premier juif (Salomé, 1984), et Melot (Tristan et Isolde, 1986). En 1988, il fut l'Innocent dans la version concert de Boris Godounov présentée à l'église Saint-Jean-Baptiste de Montréal et au Festival international de Lanaudière. L'année suivante, il participa à la création de l'opéra Pour ces quelques arpents de neige de Gilbert Patenaude avec le Théâtre d'art lyrique de Laval; cette production fut reprise la même année en France et en Belgique. En 1990, il tint le rôle d'Abdallo dans la version concert de Nabucco présentée à la PDA.


Lecture supplémentaire

  • Angrignon Sirois, Maryse. 'Paul Trépanier relieur,' Aria, vol 12, Summer 1989