Trio Gryphon

Trio Gryphon. Trio de piano fondé en 1993 comprenant la violoniste Annalee Patipatanakoon (Vientiane, Laos, 6 août 1966. Elle étudie au Mount Royal College Conservatory avec Lise Elson et à l'Indiana University avec Franco Gulli et Miriam Fried.

Trio Gryphon

Trio Gryphon. Trio de piano fondé en 1993 comprenant la violoniste Annalee Patipatanakoon (Vientiane, Laos, 6 août 1966. Elle étudie au Mount Royal College Conservatory avec Lise Elson et à l'Indiana University avec Franco Gulli et Miriam Fried. Artist Diploma, Curtis Institute); le violoncelliste Roman Borys (Toronto, 30 août 1965. Il étudie au Conservatoire royal de musique avec Marcus Adeney et Robert Dodson, à l'Indiana University avec Menahem Pressler et Janos Starker en musique de chambre et à la Yale University avec Aldo Parisot); le pianiste Jamie Parker (Burnaby, C.-B., 31 mai 1963. B. Mus. (Université de la Colombie-Britannique) 1985; M.A. (Juilliard) 1987; D. Mus. (Juilliard) 1992).

Nommé d'après une créature mythique à la tête d'aigle et au corps de lion réputée pour être le gardien des trésors, le Trio Gryphon est vraiment considéré comme l'un des principaux ensembles de chambre de l'Amérique du Nord et, selon un critique de Toronto, il approche « le statut de trésor national ». Le trio se fait connaître par ses concerts qui témoignent de son sens superbe et infaillible du style, de son esprit et de son élégance accompagnés d'un sens inégalable de l'ensemble et de l'équilibre. Le BBC Music Magazine dit de leur interprétation qu'elle est « exquise », pleine de « délicatesse et de beauté sensuelle » et dotée d'« un contrôle tonal époustouflant ». Leur réputation repose sur plusieurs bases : les tournées et les représentations en direct, un ensemble d'enregistrements chez Analekta, des œuvres commandées et des initiatives éducatives innovatrices.

Le Trio Gryphon effectue de nombreuses tournées et donne beaucoup de concerts. Il apparaît régulièrement au Canada et aux États-Unis et se produit en Allemagne, en France, en Russie, en Pologne, en Grèce, en Belgique, en Amérique Centrale et en Égypte. Parmi ses apparitions en festival, mentionnons le Festival du printemps de Guelph, le Northern Encounters Festival, le Festival of the Sound et le Festival international de musique de chambre d'Ottawa. De 1998 à 2008, le Trio Gryphon est l'ensemble en résidence de la série de musique de chambre de Music Toronto et, depuis 2007, il est responsable de la direction artistique de la Société de musique de chambre d'Ottawa et du Festival international de musique de chambre d'Ottawa, pour lesquels Borys est nommé directeur artistique en 2009 et Patipatanakoon et Parker, conseillers artistiques.

Enregistrements

Divers prix et honneurs soulignent la qualité des enregistrements du Trio Gryphon chez Analekta. Leur premier enregistrement, en 1996, de quatre trios de Haydn (FL 2 3104) est apprécié par les connaisseurs musicaux pour son brio stylistique. Un chroniqueur remarque que la qualité sonore est « positivement cristalline et la manière de jouer claire, ferme et totalement charmeuse » (Culture Shock). Leur deuxième enregistrement (1997) comprend des trios de piano de Dvorak et de Mendelssohn (FL 2 3127). Ces deux enregistrements obtiennent des nominations aux Prix Juno. Ils sont suivis de trios de Mendelssohn et de Lalo (FL 2 3170) et d'un enregistrement des premiers trios de Beethoven, op. 1 n<SUP>o<SUP> 1 et 3 en 2004 (FL 2 3174). Ce dernier est nommé meilleur enregistrement de musique de chambre par Opus. En 2011, le Trio Gryphon remporte un prix Juno pour son treizième enregistrement chez Analekta (AN 2 9860), les trios de Beethoven op. 70, n<SUP>o<SUP> 1 et 2 et op. 11.

Développement de nouvelles œuvres

En plus de ses superbes interprétations du répertoire établi, le Trio Gryphon développe un nouveau répertoire. Il commande plus de 20 nouvelles œuvres, dont certaines figurent sur son enregistrement de 2004 Canadian Premieres (FL 2 3174). Cette collection rassemble des œuvres de Ka Nin Chan, de Gary Kulesha, de Kelly-Marie Murphy et de Christos Hatzis. Canadian Premieres vaut au Trio Gryphon son premier prix Juno.

Parmi les initiatives les plus ambitieuses du groupe figure Constantinople, une extravagance théâtrale multimédia de Hatzis. En accord avec le mandat du trio de toucher la nouvelle génération, l'œuvre présente de la musique de chambre en contexte théâtral, accompagnée de musique électroacoustique ambiophonique, de mise en scène, d'éclairages et d'éléments pyrotechniques. La pièce mélange des styles musicaux occidentaux et orientaux et comprend une partie audiovisuelle élaborée. Sont sur scène le Trio Gryphon, la soprano Patricia O'Callaghan et la chanteuse du Moyen-Orient Maryem Hassan Tollar. L'œuvre est créée au Centre d'arts de Banff à l'été 2004. Parmi les autres œuvres multimédias commandées par le trio, mentionnons une production qui explore l'esprit autochtone des Haïdas de la Colombie-Britannique. La pièce, ... and the masks evoke..., comprend de la musique de Ka Nin Chan.

Initiatives éducatives et innovation

Le Trio Gryphon s'investit dans des initiatives éducatives remarquables comme le Programme de jeunes compositeurs, tenu annuellement à la Claude Watson School for the Arts à Toronto. De cette initiative résulte la création de quelque 25 trios de piano. La série « Music that speaks to you », comprenant des commentaires de Gary Kulesha, une autre initiative éducative du Trio Gryphon, vise tous les âges. En collaboration avec le compositeur Andrew Staniland et l'enseignant de musique Rob Kapilow, Listen Up! est lancé en 2010 à la Naismith Memorial Public School à Almonte, en Ontario, faisant participer les élèves à un projet à phases multiples qui aboutit à la création d'une nouvelle œuvre pour chœur et trio de piano.

En se consacrant à l'innovation et à la sensibilisation, le Trio Gryphon s'aventure loin des salles de concert. Son incursion dans l'œuvre de Ravel est présentée à un club de Toronto, le Lula Lounge. En plus de donner des concerts de classe mondiale, le Trio Gryphon fait naître le goût de la musique de chambre chez les jeunes auditeurs par son énergie et son jeu décontracté, pour paraphraser la chroniqueuse Laurie Brown (CBC « Prime Time News », 1994).

Les trois membres du Trio Gryphon enseignent à la faculté de musique de l'Université de Toronto.

Bibliographie
Ronald HAMBLETON, « Renamed Gryphon Trio soars like eagle », Toronto Star (15 janv. 1995).

« Gryphon Trio: Daring to dream », WholeNote (juin 1997).

Robert CREW, « They're turning music on its head: Omar Daniel hangs upside-down for Gryphon Trio », Toronto Star (2 mai 2002).

Lore RUSCHIENSKY, « The Gryphon Trio », Canadian Music Teacher (print. 2002).

Allan PULKER, « The Gryphon Trio's Annalee Patipatanakoon », WholeNote (mars 2003).

William LITTLER, « Ten years living the myth for Gryphon », Toronto Star (2 mars 2003).


Lecture supplémentaire

  • Hambleton, Ronald. "Renamed Gryphon Trio soars like eagle," Toronto Star, 15 Jan 1995

    "Gryphon Trio: Daring to dream," WholeNote, June 1997

    Crew, Robert. "They're turning music on its head: Omar Daniel hangs upside-down for Gryphon Trio," Toronto Star, 2 May 2002

    Ruschiensky, Lore. "The Gryphon Trio," Canadian Music Teacher, spring 2002

    Pulker, Allan. "The Gryphon Trio's Annalee Patipatanakoon," WholeNote, Mar 2003

    Littler, William. "Ten years living the myth for Gryphon," Toronto Star, 2 Mar 2003