UZEB

UZEB. Ensemble de jazz montréalais de style fusion, fondé en 1976 à Drummondville, Québec, par le guitariste Michel Cusson (Drummondville, 22 janvier 1957) et d'autres.

UZEB

UZEB. Ensemble de jazz montréalais de style fusion, fondé en 1976 à Drummondville, Québec, par le guitariste Michel Cusson (Drummondville, 22 janvier 1957) et d'autres. Après avoir fait ses débuts le 14 août à Saint-Eusèbe, Québec, il adopta le nom d'Eusèbe-Jazz, abrégé plus tard sous la forme d'UZEB, et s'établit peu de temps après à Montréal. Le batteur Jean Saint-Jacques et le bassiste Alain Caron (Saint-Éloi, Québec, 5 mai 1955) s'étaient joints à Cusson en 1978; Saint-Jacques fut remplacé par Sylvain Coutu, puis, en 1980, par Paul Brochu (Québec, 5 avril 1958). La distribution d'UZEB fut complétée jusqu'en 1987 par un instrumentiste aux claviers et au synthétiseur - tour à tour Stéphan Montanaro, Jeff Fisher, Michel Cyr et Saint-Jacques. Le groupe survécut à partir de 1987 sous forme de trio composé de Cusson, de Caron et de Brochu. Les membres d'UZEB ont également travaillé comme musiciens de studio et l'ensemble a accompagné Diane Tell ainsi que Claude Dubois lors de tournées en 1980 et 1982.

UZEB jouit d'un véritable statut de vedette pop au Québec dans les années 1980; il gagna le Trophée Félix du groupe de l'année en 1984 et 1989 (en concurrence avec des groupes pop et rock) et celui du disque de jazz de l'année en 1983, 1984, 1986 et 1987. En plus d'effectuer de nombreuses tournées au Québec et plusieurs tournées au Canada, l'ensemble fut invité régulièrement au FIJM; en 1989 et 1991, il donna des concerts à la PDA, honneur que ce festival a accordé seulement à Oliver Jones et à Oscar Peterson parmi les musiciens canadiens. En 1991, UZEB reçut le Prix Oscar-Peterson du FIJM. La popularité de l'ensemble et le mélange éblouissant qu'il réalise entre la virtuosité instrumentale et la technologie, qui pallie à un répertoire plutôt terne de compositions originales, a fait d'UZEB le modèle obligé des jeunes musiciens du Québec, et explique en partie que le style fusion ait été plus populaire au Québec qu'ailleurs au Canada dans les années 1980.

UZEB fit ses débuts européens en 1981 au Bracknell Jazz Festival (Angleterre) où il enregistra le premier de plusieurs disques réalisés en direct. À la suite de sa prestation au Festival de jazz de Paris en 1983, UZEB connut une grande popularité en France; il enregistra plusieurs micr. à l'Olympia de Paris, soit seul soit en compagnie du violoniste français Didier Lockwood en 1986. UZEB s'est également produit partout en Europe et il fit une tournée en Extrême-Orient en 1990. Par contre, il a peu joué aux États-Unis. En 1989, ses huit enregistrements réalisés (1981-88) par la maison montréalaise Paroles et musique (PEM) s'étaient vendus à plus de 200 000 exemplaires au total sur le marché international, un record pour un groupe de jazz canadien. Les compositions les plus populaires d'UZEB, écrites par Cusson seul ou en collaboration avec d'autres membres du groupe, incluent Junk Funk, Smiles and Chuckles, Mile « O », 60 rue des Lombardes, Spider et Uzeb Club. Un in-folio contenant 16 pièces d'UZEB, Compilation 1982-1988, fut publié en 1989 par Éditions UZEB-Éditions Luna-Mars.


Lecture supplémentaire

  • Miller, Mark. 'Quebec jazzmen make an impact,' CanComp, 178, Feb 1983

    'Uzeb: quelques questions au quartet quebecois,' Jazz Hot, Oct 1984

    Rioux, Christian. 'Drôle d'Uzeb,' L'Actualité, Dec 1989