Vaillancourt, Jean-Eudes

Vaillancourt, Jean-Eudes. Pianiste, chef d'orchestre, chef de choeur, professeur, compositeur (Port-Alfred, auj. La Baie, près Chicoutimi, Québec, 16 août 1940). B.Mus. (Laval) 1955. Il étudia le piano au CMM avec Yvonne Hubert (1956-59) puis à New York avec Rosina Lhévinne (1959-61).

Vaillancourt, Jean-Eudes

Vaillancourt, Jean-Eudes. Pianiste, chef d'orchestre, chef de choeur, professeur, compositeur (Port-Alfred, auj. La Baie, près Chicoutimi, Québec, 16 août 1940). B.Mus. (Laval) 1955. Il étudia le piano au CMM avec Yvonne Hubert (1956-59) puis à New York avec Rosina Lhévinne (1959-61). Il suivit aussi des cours de direction à Rome avec Tullio Serafin (1966-67) et à Paris avec Louis Fourestier, à titre de boursier du MACQ (1967-68) pour sa cantate scénique L'Orphalisiaque. Entre-temps, il enseigna à l'Institut des arts du Saguenay (1958-66) et il fonda et dirigea les choeurs Sine Nomine (80 voix mixtes) et La Chanterelle (60 voix d'enfants). Professeur à l'École de musique Sainte-Croix de Ville Saint-Laurent (1969-70), il dirigea la même année à Montréal un orchestre à cordes de 16 musiciens au restaurant Le Vaisseau d'or où les clients pouvaient entendre chaque soir deux concerts de musique classique. Après 1970, il effectua comme soliste et chambriste des tournées avec le violoncelliste Klaus-Peter Hahn et accompagna des chanteurs tels que sa soeur Pauline avec qui il enregistra un micr. (RCI 631), Nicole Lorange, Bruno Laplante et Claude Corbeil. Comme chef d'orchestre, il a su retenir dès ses débuts l'attention de la critique. Il a dirigé en maintes occasions l'OSM, l'Orchestre symphonique de Québec et l'Orchestre métropolitain, de même que des concerts-radio et télévision diffusés aux deux réseaux de la SRC. En avril 1977, il dirigea Les Noces de Stravinsky à l'Université de Montréal où il enseigne depuis 1974. À cette institution, il dirige des classes de musique de chambre dont l'Ensemble claviers, et il a créé l'Orchestre de la faculté de musique, les récitals Tea for two... pianos et l'ensemble Chambré. Outre le Chant de la Transfiguration (oeuvre écrite pour choeur mixte, orgue et récitant), il a composé des pièces pour piano, des cycles de mélodies et de la musique de film.