Vancouver en vedette : Une arche en bois sur un site autochtone

Avant la création du parc Stanley, ce site, aujourd’hui connu sous le nom de Lumberman’s Arch (l’arche du bûcheron) est occupé par un village, du nom de Whoi Whoi, de la Première Nation squamish. En 1891, une équipe d’ouvriers aménage la route qui fait le tour du parc, forçant les résidents squamish à s’installer ailleurs.

L’arche sur son site initial, au coin des rues Pender et Hamilton, en 1912. Archives de la Ville de Vancouver.

Lumberman’s Arch, 1930. Archives de la Ville de Vancouver.

Le site de la première arche du bûcheron (Lumberman’s Arch), en bordure d’un parc aquatique pour enfants. Une nouvelle arche, plus petite, est érigée au sud de cet endroit

La première arche du bûcheron est un monument massif constitué d’une voûte supportée par huit gros troncs d’arbre. Elle est installée en 1912, en face de la rue Pender, pour commémorer la visite du gouverneur général du Canada, le duc de Connaught. Elle est ensuite déplacée sur une barge pour être réinstallée près de cet endroit. Elle est remplacée par l’arche actuelle, plus petite, en 1952.

Le village de Whoi Whoi est à l’époque entouré d’un large tertre de coquilles de palourdes et d’huîtres qui seront par la suite récupérées et utilisées pour le revêtement de la route.

L’arche initiale a aussi été appelée la «Bowie Arch», en l’honneur de son concepteur, G.P. Bowie, qui sera tué au combat, en France, durant la Première Guerre mondiale.