Vanier (Qc)

Vanier, ville du Qc; pop. 11 054 (recens. 2001), 11 174 (recens. 1996), 10 833 (recens. 1991); superf. 4,59 km2; const. en 1916. À l'origine, elle s'appelle Québec-Ouest, mais prend le nom de Vanier en 1966 en l'honneur du gouverneur général Georges-Philéas VANIER. A.

Vanier (Qc)

Vanier, ville du Qc; pop. 11 054 (recens. 2001), 11 174 (recens. 1996), 10 833 (recens. 1991); superf. 4,59 km2; const. en 1916. À l'origine, elle s'appelle Québec-Ouest, mais prend le nom de Vanier en 1966 en l'honneur du gouverneur général Georges-Philéas VANIER. A. Elle fait partie de la communauté urbaine de Québec, et, tout comme son homonyme ontarien, elle est enclavée dans une capitale plus grande, soit QUÉBEC. Elle est limitée au sud par la rivière Saint-Charles, et sa moitié Nord-Ouest forme un grand parc industriel répondant aux besoins de centaines d'établissements manufacturiers.

Les débuts de Vanier sont sans histoire. La partie Sud, près de la Petite rivière sans bruit, attire tout d'abord les vacanciers, qui recherchent des espaces libres et tranquilles. Au tournant du siècle, des projets d'habitation voient le jour, mais ils sont de courte durée en raison de la lenteur de l'administration municipale à mettre sur pied des services d'égout, d'aqueduc et d'électricité. Ces services voient finalement le jour dans les années 20. La croissance démographique s'accélère avec la Crise des années 30 en raison du prix peu élevé des habitations, qui attire les sans emplois. Ainsi, entre 1928 et 1933, la population fait plus que tripler et passe de 600 à 2132 habitants. Vanier finit par surmonter les difficultés connues au cours de sa formation et devient un des membres les plus importants de la communauté urbaine de Québec.