Vernon, Lyn

Lyn Vernon. Mezzo-soprano (ensuite soprano dramatique), chef d'orchestre, professeure (New Westminster, C.-B., 19 août 1944).

Vernon, Lyn

Lyn Vernon. Mezzo-soprano (ensuite soprano dramatique), chef d'orchestre, professeure (New Westminster, C.-B., 19 août 1944). Elle étudia très jeune le piano puis travailla avec Barbara Custance, Kathryn Bailey et Marshall Summer à l'Université de la Colombie-Britannique (1962-63, 1964-66), où elle eut comme prof. de chant Donald Brown. Elle fut membre du programme de formation du Vancouver Opera (1966-68) et boursière du programme Merola du San Francisco Opera (1967) où elle gagna le prix Gropper Memorial. Elle poursuivit ses études au Zurich Opernstudio et à Genève en cours particuliers avec Maria Carpi (1968) ainsi qu'avec Herbert Graf et Lotfi Mansouri au Centre lyrique international. Elle se produisit dans divers rôles à Zurich, Vancouver (Mme Noye dans Noye's Fludde), Berne, Genève (Carmen) et Palerme (Waltraute dans Götterdämmerung). Après avoir chanté Octavian dans Der Rosenkavalier et Maddelena dans Rigoletto avec l'Australian Opera (1972), elle devint membre de l'Opéra de Zurich (1972-75), où elle interpréta notamment Nicklaus dans Les Contes d'Hoffmann et Ulrica dans Un Ballo in Maschera. Au cours de ces années, elle se produisit aussi comme soliste invitée à Genève dans les rôles d'Annina de Der Rosenkavalier, Barbara dans Katya Kabanová de Janáček et Flosshilde de Das Rheingold, et à Londres avec l'English National Opera dans le rôle d'Octavian. Elle s'est fait entendre en Europe avec l'Orchestre de la Suisse romande et au Festival de Montreux. Elle fit ses débuts avec la COC en 1974, chantant Marina dans Boris Godounov et Judith dans Le Château de Barbe-bleue. Elle chanta le rôle de Marie lors de la première canadienne par cette compagnie de Wozzeck de Berg en 1977 et revint chanter le rôle titre de Jeanne d'Arc de Tchaïkovsky en 1978 et celui de Carmen en 1979. Elle fut le Choeur féminin aux côtés de Jon Vickers dans The Rape of Lucretia de Britten au Festival du printemps de Guelph en 1974. Elle a également chanté avec l'Edmonton Opera, l'OCNA, l'Orchestre symphonique de Vancouver, le Saskatchewan Opera (Carmen), le Vancouver Opera (Santuzza et Fidelio) et l'Orchestre symphonique de Kitchener-Waterloo (Merry Widow et Sieglinde). Elle s'est fixée à nouveau en Colombie-Britannique en 1975, mais a continué de chanter à l'étranger, particulièrement en Suisse. Elle travailla avec Margaret Harshaw (Bloomington, Ind., 1977-80), puis adopta le répertoire pour soprano dramatique. Elle chanta le rôle de Sieglinde avec l'OS de Vancouver en 1982 et avec le Seattle Opera en 1983. Cette même année, elle se produisit dans Wesendonck Lieder avec l'Orchestre de la SRC à Vancouver et dans d'autres oeuvres à la radio de la SRC. En 1985, elle mit fin à sa carrière professionnelle tout en demeurant une prof. de chant active. À partir de 1985, elle a donné des leçons particulières à Prince George, Smithers et Sunshine Coast, C.-B. En 1988, elle fonda la Sunshine Coast Music Society (choeur de 50 chanteurs et orchestre de 20 musiciens) dont elle est dir. artistique et chef. Elle a dirigé également le Messie de Haendel, The Pirates of Penzance de Gilbert et Sullivan ainsi que des concerts de choeur et d'orchestre. En 1988, elle se joignit au personnel du Capilano College. Elle a aussi été active comme chef de choeur à Pender Harbour et à Sechelt.


Lecture supplémentaire

  • Gothe, Jurgen. 'Down-to-earth diva,' Fugue, Oct 1978