Ville Émard Blues Band

Ville Émard Blues Band (familièrement, Ville Émard). Groupe qui fut ainsi défini : « La rencontre de musiciens de studio et d'autres musiciens engagés qui devint le catalyseur de la révolution rock du Québec au milieu des années 1970 » (Juan Rodriguez, The Gazette, Montréal, 11 août 1979).

Ville Émard Blues Band

Ville Émard Blues Band (familièrement, Ville Émard). Groupe qui fut ainsi défini : « La rencontre de musiciens de studio et d'autres musiciens engagés qui devint le catalyseur de la révolution rock du Québec au milieu des années 1970 » (Juan Rodriguez, The Gazette, Montréal, 11 août 1979). Le groupe fut actif de 1973 à 1975 seulement et était composé de musiciens des ensembles de Robert Charlebois, Renée Claude, Claude Dubois et d'autres (y compris Contraction en entier), sous la direction informelle du guitariste basse Bill (Roland) Gagnon (Verdun [Montréal], v. 1943). Les musiciens, au nombre de 7 à 25, comptèrent des interprètes aussi en vue que les chanteuses Lise Cousineau et Estelle Sainte-Croix, le pianiste Pierre Nadeau, les percussionnistes Denis Farmer, Michel Séguin et Christian Saint-Roch, les saxophonistes Carlyle Miller et Renald Montemeglio, et les guitaristes Rawn Bankley et Robert Stanley. L'ensemble fit ses débuts à l'émission « Décibel » à la télévision de la SRC, et le nom de Ville Émard Blues Band (du nom d'un quartier de Montréal) fut inventé pour l'occasion. « Blues Band » constituait, en réalité, une fausse appellation. Son mélange turbulent et parfois hétéroclite de rock et de jazz, de musiques africaines et latines reflète les nouveaux territoires abordés par la musique pop québécoise d'alors.

Tout en maintenant leur association avec d'autres groupes et d'autres interprètes, les musiciens se regroupèrent sur une base coopérative pour des concerts en plein air à Montréal durant l'été de 1973 et firent leurs « grands débuts » le 27 octobre 1973 à l'Université de Montréal. En 1974, l'ensemble effectua une tournée de 30 concerts au Québec. La même année, il se produisit au Forum de Montréal, prestation demeurée légendaire, et à Centre Island, près de Toronto. Des détails concernant les deux albums gravés par l'ensemble, Live at Montreal (2-Funkébec FK-600-601, enregistré au théâtre Saint-Denis en janvier 1974) et Ville Émard (1975, Funkébec FK-602), se trouvent dans Canadian Jazz Discography.


Lecture supplémentaire

  • Rodriguez, Juan. 'Happy blues,' Montreal Star, 20 Oct 1973

    Kroll, Stephen. 'Ville Émard Blues Band,' CanComp, 90, Apr 1974

    Rodriguez, Juan. 'Gagnon now wily as well as wild,' Montreal Gazette, 11 Aug 1979