Wen Wei Wang

Bien que ses parents tentent de l'orienter vers les arts visuels ou la musique, Wen Wei Wang sent très tôt l'appel de la danse. Il entame sa formation professionnelle en 1978 à l'école de la Compagnie Régionale de danse de Langzhou et devient membre de sa troupe professionnelle quatre ans plus tard.


Wen Wei Wang

 Wen Wei Wang, danseur, professeur, chorégraphe, directeur artistique (Xi'an, Chine, 5 févr. 1965). Wen Wei Wang (prononcé Wong) est un chorégraphe prolifique dont les pièces à caractère transculturel s'inspirent de son patrimoine chinois. Il acquiert sa formidable technique en étudiant le ballet russe, la danse folklorique et classique chinoise, les arts martiaux et le tai-chi. Son style novateur et passionné allie présence physique fougueuse, musicalité et attention poétique au mouvement et à l'émotion.

Bien que ses parents tentent de l'orienter vers les arts visuels ou la musique, Wen Wei Wang sent très tôt l'appel de la danse. Il entame sa formation professionnelle en 1978 à l'école de la Compagnie Régionale de danse de Langzhou et devient membre de sa troupe professionnelle quatre ans plus tard. En 1986, il va à Vancouver pour enseigner et danser avec la compagnie de danse chinoise Lorita Leung, dans le cadre d'un échange culturel de cinq mois.

En outre, il fait ses débuts comme chorégraphe. L'une de ses premières pièces remporte un prix en 1986 dans la province du Gansu, en Chine. En 1989, il est accepté dans le premier programme de niveau universitaire de chorégraphie à la prestigieuse People's Liberation Army Academy of Art, à Beijing.

Avide de connaître la danse occidentale, lui qui n'en a eu que de rares et brefs aperçus en Chine, Wen Wei Wang accepte, en 1991, une invitation au Contemporary Arts Summer Institute de l'université Simon Fraser à Vancouver. Il décide, par la suite, de rester à Vancouver et se joint à la compagnie de Danse Judith MARCUSE, pour laquelle il danse pendant deux saisons. Après la session d'été 1993 en chorégraphie à l'université Simon Fraser, il devient membre de BALLET BRITISH COLOUMBIA (Ballet BC), et le sera pendant sept ans, à l'exception d'un passage d'un an dans LES GRANDS BALLETS CANADIENS DE MONTRÉAL en 1995.

Wen Wei Wang travaille en même temps comme chorégraphe pigiste pour divers organismes de Vancouver, tels que le Goh Ballet, le chinese Cultural Centre, Arts Umbrella Junior, Dancers Dancing, et pour les concurrents de la compétition suisse pour le Prix de Lausanne. En 2003, la création de Tao, sa première pièce de toute une soirée, le pousse à fonder sa propre compagnie, la Wen Wei Dance Society, avec une petite troupe de danseurs techniques dont il fait lui-même partie. Initialement, la compagnie se produit surtout dans la région de Vancouver mais, après la présentation d'Unbound, au Festival de Danse du Canada 2006 à Ottawa, elle entame une tournée au Canada, en Chine, en Colombie et en Italie.

En plus de réaliser des chorégraphies pour sa propre compagnie, Wen Wei Wang, récipiendaire en 2002 du prix Clifford E. Lee pour la chorégraphie, réalise des œuvres pour l'ALBERTA BALLET, le BALLET JÖRGEN, North West Dance Projects, de Portland en Oregon, Ballet BC, et Nixon in China du Vancouver Opera. En 2005, il collabore à la création et à la présentation de la pièce Thirst, avec Peter Bingham, de la compagnie de danse EDAM. En 2009, il entame une relation suivie avec la troupe de danse contemporaine la plus éminente de Chine, la Compagnie de danse moderne de Beijing.

Leur première collaboration donne le jour à Under the Skin (2010). Wen Wei Wang en conçoit la chorégraphie de concert avec Gao Yanijzi, un chorégraphe de Beijing, chacun créant des chorégraphies pour la compagnie de l'autre. La première d'Under the Skin a lieu à Ottawa en 2010 et la pièce fait une tournée au Canada l'année suivante.

Depuis 1992, Wen Wei Wang a créé des dizaines d'oeuvres, dont huit qui durent toute une soirée. Unbound (2006), inspiré des « pieds de lotus » de 7 cm de long des Chinoises des temps anciens, remporte le prix Isidora de la chorégraphie. La pièce est en tournée au Canada, à la Biennale de Venise, à Shanghai et à Beijing. Three Sixty Five (2007), ayant pour thème les émotions suscitées par les quatre saisons, est dansée sur la musique de Vivaldi.

Après son obtention du prix Rio Tinto Alcan, Wen Wei Wang conçoit en 2008 Cock Pit, une pièce colérique et drôle qui est la plus autobiographique de ses pièces. Il s'inspire de ses expériences en tant que pensionnaire et du secret entourant la sexualité, commun en Chine à cette époque.

Wen Wei Wang danse au cinéma, notamment dans A Cup of Wine (2010), film sur la danse réalisé par Daniel Conrad.