Wiens, Edith

En concert, elle a chanté avec des chefs d'orchestre tels Daniel Barenboim, Colin Davis, Charles Dutoit, Christoph Eschenbach, Bernard Haitink, Gunther Herbig, Václav Neumann, Krzysztof Penderecki, Helmuth Rilling et sir Georg Solti, et elle a participé à de nombreux festivals de musique.


Wiens, Edith

 Edith Wiens. Soprano, professeure (Saskatoon, 9 juin 1950). Licence de concert (Hanovre) 1974, B.A. (Oberlin) 1974, M.A. (Oberlin) 1975, D. Mus (Oberlin) 1997, hon LLD (Regina) 2005. Fille d'un prêcheur mennonite, Wiens grandit à Vancouver. Jeune interprète, elle gagna plusieurs prix lors de festivals Kiwanis. Elle fréquenta le Bible College de Vancouver et, grâce à une bourse, étudia trois ans à Hanovre, en Allemagne. Ayant obtenu une maîtrise en théâtre musical à Oberlin, elle vécut en Suisse (1977-1979), puis retourna en Allemagne (à Munich) où elle travailla comme gouvernante tout en étudiant avec Ernst Haefliger et Erik Werba. En 1979, elle gagna la médaille d'or du Concours de musique Robert Schumann, à Zwickau. Elle a également été primée au Concours ARD de Munich et au Concours Mozart de Salzbourg. En 1980, Peter Gierth, gérant de l'Orchestre philharmonique de Berlin, l'entendit chanter et l'engagea aussitôt. Elle se produisit environ 14 fois avec l'orchestre (1981-1986) et rencontra ainsi une bonne partie des chefs qui ont influencé sa carrière - entre autres, Kurt Masur, Seiji Ozawa et Klaus Tennstedt.

En concert, elle a chanté avec des chefs d'orchestre tels Daniel Barenboim, Colin Davis, Charles Dutoit, Christoph Eschenbach, Bernard Haitink, Gunther Herbig, Václav Neumann, Krzysztof Penderecki, Helmuth Rilling et sir Georg Solti, et elle a participé à de nombreux festivals de musique. Elle s'est produite avec tous les grands orchestres de Londres et d'Amérique du Nord, l'Orchestre philharmonique d'Israël, celui du Concertgebouw d'Amsterdam, l'Orchestre philharmonique de Munich, l'Orchestre d'État de Dresde, l'Orchestre de la Suisse romande, l'Orchestre philharmonique de Rotterdam, l'Orchestre de la Radio bavaroise et celui de la Gewandhaus de Leipzig. Au Canada, Wiens a chanté avec l'OSM, l'OCNA, le TS et l'Orchestre philharmonique de Calgary, l'Orchestre de Radio-Canada à Vancouver et l'Orchestre symphonique de Vancouver. En 1991, elle participa aux manifestations du bicentenaire de Mozart en interprétant le Requiemavec l'OSM dirigé par Dutoit.

En récital, Wiens affectionne les œuvres de Brahms, Schubert, Schumann et Strauss, mais son répertoire s'étend aussi à Gershwin, Stephen Foster ainsi qu'aux chansons traditionnelles nord-américaines. Elle s'est produite deux fois au musée Pouchkine de Moscou (1989 et 1990), sur invitation personnelle de Sviatoslav Richter. Elle a aussi donné des récitals à New York, Paris, Berlin, Leipzig, Amsterdam, Munich, Vienne et Florence.

En 1985, elle participa à deux concerts donnés pour le tricentenaire de Bach - avec la Gewandhaus de Leipzig sous la direction de Masur (retransmis en Amérique du Nord par satellite) et l'Orchestre philharmonique de Berlin (concert télédiffusé en Allemagne).

En 1986, Wiens fit ses débuts à l'opéra en incarnant Donna Anna dans Don Giovanni de Mozart, avec le Glyndebourne Opera. Elle a aussi chanté la Comtesse dans Les Noces de Figaro. Elle s'est produite à l'Opéra d'Amsterdam, à La Scala de Milan, au Teatro Colón de Buenos Aires, au CNA d'Ottawa et au Japon.

Bien que résidant en Europe, elle revint en Amérique du Nord à de nombreuses reprises. En 1989, à Winnipeg, elle chanta dans Elijah de Mendelssohn, avec le Mennonite Festival Choir dirigé par Rilling, puis donna un récital de lieder et d'hymnes - accompagnée au piano par Irmgard Baerg. Elle donna son premier récital à Toronto, en 1994, chanta à Vancouver avec l'Orchestre symphonique de Vancouver, en 1995, et avec l'Orchestre de Radio-Canada à Vancouver, l'année suivante. En 2000, elle chanta dans Paulus, de Mendelssohn, avec l'Orchestre philharmonique de New York, et dans la Messe en ut majeur, de Beethoven, avec l'American Symphony Orchestra. On l'a vue à la télévision allemande et canadienne, et on l'a entendue à la radio de la SRC, entre autres au cours d'un concert avec Raffi Armenian, présenté à Toronto, en 2000.

L'enregistrement de Das Paradies und die Peri de Schumann, qu'elle effectua en 1990 avec l'Orchestre de la Suisse romande, lui valut un Grammy Award (É.-U.) en 1990 ainsi que le Prix Maurice Fleuret. L'un de ses enregistrements, Ae Fond Kiss (CBC MVCD 1102), rassemble des chansons traditionnelles et d'ambiance, et comprend des arrangements d'Ernest MacMillan et de Healey Willan. Elle fut la Smith Visitor, à l'Université de Toronto, en 1994, donna des cours de maître à Vienne et au CA Banff, et enseigna au Hochschule für Musik, en Allemagne. Elle a eu comme étudiante la soprano Measha Brueggergosman. Elle fut juge au Concours international de chant de Cologne, en 2002, et reçut l'Ordre du Canada, en 2000.

Edith Wiens a épousé le violoncelliste Kai Moser.

Voir aussi Mennonites.

Discographie

Ae Fond Kiss : Loman harpe, Jansen piano; 1998; CBC MVCD 1102.

J.C. Bach Gloria en sol : RIAS Sinfonietta and Choir, Gronostay c orch; 1981; Schwann Musica Sacra AMS-3541.

J.S. Bach Bleib bei uns, denn es will Abend werden BWV 6 : Bach-Ens Helmuth Rilling, Gachinger Kantorei Stuttgart, Bach-Collegium Stuttgart; 1980-1981; Laudate 98-721, 4-Hänssler 9970 et Laudate 98-862 (CD).

-Christ lag in Todesbanden BWV4 : Bach-Ens Helmuth Rilling, Gachinger Kantorei Stuttgart; 1980; 4-Hänssler 9970 et Laudate 98-864 (CD).

-Ihr, die ihr euch von Christo nennet BWV 164 : Bach-Ens Helmuth Rilling, Gachinger Kantorei Stuttgart, Bach-Collegium Stuttgart; 1981-1982; Laudate 98-728.

-Wer weiss, wie nahe mir mein Ende BWV 27 : Bach-Ens Helmuth Rilling, Gachinger Kantorei Stuttgart, Bach-Collegium Stuttgart; 1982; Laudate 98-735 et 4-Hänssler 96-973.

Beethoven IXe Symphonie : Ch de l'Opéra d'État de Hambourg, OS de la Radio d'Allemagne du Nord, Wand c orch; 1986; EMI-Deutsche Harmonia Mundi CDC-7-47741-2 (CD) et RCA 60095-2-RC (CD).

-IXe Symphonie : Ch de l'Opéra d'État et Staatskapelle de Dresde, Blomstedt c orch; 1985; Capriccio 10-060 (CD).

Carols for the Infant King : West Coast Mennonite Chamber Choir, Suderman piano, Funk c orch; 1992; Infant King IKR001CD.

Franck Messe op. 12 : O et Ch Schwäbisch Gmünd, Beck c orch; 1979; Audite FSM-63-410.

-Sept Paroles du Christ en croix : O et Ch Schwäbisch Gmünd, Beck c orch; 1979; Audite FSM-63-411.

Grieg Peer Gynt (extraits) : Ch de la Radio de Leipzig, O et Ch d'enfants de la Gewandhaus de Leipzig, Mazur c orch; 1988; Philips 422-343-2 (CD).

Haydn The Creation : Ch Südfunk, OS de la Radio de Stuttgart, Marriner c orch; (1990); 2-EMI CDS-7-54038-2 (CD).

-Messe no 12 : O et Ch Birnauer Kantorei, Reiners c orch; 1978; MPS 0048-011.

Mahler Symphonie no 4 : O de la Suisse romande, Jordan c orch; (1991); Erato 45628 (CD).

-Symphonie no 8 : Tiffin School Boys' Choir, O et Ch phil de Londres, Tennstedt c orch; 1986; 2-Angel DSB-47625 et 2-EMI CDS-7-47625-8 (CD).

Mendelssohn Elijah : O et Ch de la fondation Gulbenkian de Lisbonne, Corboz c orch; 1983; 3-Erato NUM-751473, 3-Mus H Soc 912084Y et 3-Erato ECD-75147 (CD).

Mendelssohn A Midsummer Night's Dream (musique de scène) : Walker mezzo, O et Ch phil de Londres, Litton c orch; 1987; EMI CDM-7-62039-2 (CD).

-Symphonie no 2« Lobgesang » : Bonney sop, Schreier tén, Ch de la Radio de Leipzig, O de la Gewandhaus de Leipzig, Masur c orch; Teldec 244-178-2 (CD).

Mozart : œuvres chorales; Concentus Vocalis de l'Académie de Vienne, Hasselböck dir; Novalis 150-068-2 (CD).

-Litaniae de Venerabilis K. 243 : O et Ch de la Radio-télévision suisse-italienne, Loeher c orch; 1977; Accord 201012 (CD).

-Messe no 18 en do mineur K. 427 : OS et Ch d'Atlanta, Shaw c orch; 1987; Telarc 80150 (CD).

-Messe no 18 en do mineur K. 427 : O et Ch phil de Londres, Welser-Most c orch; 1987; EMI CDM-7-62033-2 (CD).

-Oca del Cairo : OS de Berlin, Schreier c orch; 1991; Philips 422-539-2 (CD).

-Requiem : RIAS Berlin, Gronostay c orch; Capriccio 10808 (CD).

-Unknown Arias : Academy of Saint Martin-in-the-Fields, Marriner c orch; 1991; Philips 422-545-2 (CD).

Music for Glass Harmonica : Hoffman hmca de verre, O Pro Musica de Stuttgart, Angerer c orch; 1981; Audite FSM-53-233 et Panthenon D-1037 (CD).

Saint-Saëns Oratorio de Noël : O et Ch Bach de Mayence, Hellmann c orch; (1978); Calig CAL-30-512.

Schubert Lieder : Jansen piano, Valdepenas clarinette; 1992; Musica Viva MVCD 1053.

Schumann Das Paradies und die Peri op. 50 : Ch Pro Arte de Lausanne, O et Ch de chamb de la Suisse romande, Jordan c orch; 2-Erato 45456-2.

-Lieder : Jansen piano; 1993; Cascavelle VEL 1029.

Strauss, Richard Lieder : Jansen piano; 1996; CBC MVCD 1090.

Vaughan Williams Dona nobis pacem : Rayner Cook bar, O et Ch phil de Londres, Thomson c orch; 1988; Chandos ARBD-1297 et Chandos CHAN-8590 (CD).

Wagner Parsifal : O phil de Berlin, Barenboim c orch, Wiens (Première Fille-fleur); 1990; Erato CD-74448.

Bibliographie

Leslie THOMSON, « From Prairie Mennonite to ascending soprano », Music, IX (mars-avril 1986).

Maryse ANGRIGNON SIROIS, « Edith Wiens », Aria, XI (été 1988).

Richard NEWMAN, « All the zoos of Europe : a profile of Canadian soprano Edith Wiens », SITE Sound, III (mai-juin 1991).

Tamara BERNSTEIN, « A musical gift handled with care », Globe and Mail (Toronto, 26 octobre 1994).

Lloyd DYKK, « First Edith Wiens took Europe », Vancouver Sun (16 février 1996).


Lecture supplémentaire

  • Thomson, Leslie. 'From Prairie Mennonite to ascending soprano,' Music vol 9, Mar/Apr 1986

    Angrignon Sirois, Maryse. 'Edith Wiens,' Aria, vol 11, summer 1988

    Newman, Richard. 'All the zoos of Europe: a profile of Canadian soprano Edith Wiens,' SITE Sound, vol 3, May./Jun 1991

    Bernstein, Tamara. 'A musical gift handled with care,' Toronto Globe and Mail, 26 Oct 1994

    Dykk, Lloyd. 'First Edith Wiens took Europe,' Vancouver Sun, 16 Feb 1996