Riz sauvage

Plante annuelle dont les tiges mesurent trois mètres de hauteur, le riz sauvage porte de longs grains minces en grappes étalées et lâches. Une fois mûrs, les grains se détachent facilement et peuvent être récoltés en penchant les tiges chargées dans une barque et en les secouant.

Récolte de riz sauvage
Les Ojibwés font la récolte du riz sauvage \u00e0 la fin de septembre. La personne placée \u00e0 l'arri\u00e8re de l'embarcation rame pendant que les autres ramassent le riz (avec la permission des Biblioth\u00e8que et Archives Canada).

Riz sauvage

Le Riz sauvage est une vraie GRAMINÉES (Zizania aquatica, famille des Graminées ou des Poacées) qui pousse dans les marais ou le long des cours d'eau dans le sud du Canada, depuis le Manitoba jusqu'à l'océan Atlantique, ainsi que dans presque tout l'est des États-Unis. Les autochtones de langue OJIBWÉ (les Anishinaabe) connaissent le riz sauvage sous le nom de Manomin. Ils font seulement une distinction entre le riz provenant des lacs (à grain court) et celui des rivières (à grain long), alors que les botanistes différencient plusieurs variétés, certains les classant en trois ou quatre espèces.

Plante annuelle dont les tiges mesurent trois mètres de hauteur, le riz sauvage porte de longs grains minces en grappes étalées et lâches. Une fois mûrs, les grains se détachent facilement et peuvent être récoltés en penchant les tiges chargées dans une barque et en les secouant. Bien que certains Ojibwés utilisent toujours des canoës pour recueillir le riz sauvage, la plus grande partie de la récolte se fait maintenant à l'aide de moissonneuses qui utilisent une batteuse et un plateau à riz montés à l'avant d'un hydroglisseur. Le riz sauvage demeure toujours une nourriture importante pour les Ojibwés, qui le sèment et le récoltent dans les bassins hydrographiques des Grands Lacs et du lac Winnipeg. Les grains à saveur de noisette sont un accompagnement idéal pour le gibier; ils sont délicieux lorsqu'ils sont cuits en cocotte et dans d'autres plats.

Historiquement, le riz sauvage était une culture commerciale importante pour les autochtones du nord des États des Grands Lacs, du nord-ouest de l'Ontario et du nord du Manitoba et de la Saskatchewan. De nos jours, la plus grande partie de la production commerciale de riz sauvage se concentre dans les régions canadiennes. Les autochtones canadiens qui le récoltent font face à une baisse des prix et à une compétition grandissante parce que du riz est produit dans des étangs artificiels du Minnesota et de la Californie, tout en continuant d'être publicisé sous l'étiquette de «riz sauvage».

Voir aussiPLANTES, UTILISATION PAR LES AUTOCHTONES DES.


En savoir plus

Lecture supplémentaire

  • Susan Hauser, Wild Rice Cooking: History, Natural History, Harvesting and Lore (2000); S.G. Aiken et al, Wild Rice in Canada (1988); Thomas Vennum Jr, Wild Rice and Ojibway People (1988).