Wilson, Keri-Lynn

Keri-Lynn Wilson, flûtiste et chef d'orchestre (née à Winnipeg, le 17 mai 1967); ARCT 1985, B.Mus. (Juilliard) 1988, M.Mus. (Juilliard) 1990, diplôme universitaire supérieur de chef d'orchestre (Juilliard) 1994.
Keri-Lynn Wilson, flûtiste et chef d'orchestre (née à Winnipeg, le 17 mai 1967); ARCT 1985, B.Mus. (Juilliard) 1988, M.Mus. (Juilliard) 1990, diplôme universitaire supérieur de chef d'orchestre (Juilliard) 1994.


Wilson, Keri-Lynn

Keri-Lynn Wilson, flûtiste et chef d'orchestre (née à Winnipeg, le 17 mai 1967); ARCT 1985, B.Mus. (Juilliard) 1988, M.Mus. (Juilliard) 1990, diplôme universitaire supérieur de chef d'orchestre (Juilliard) 1994. Keri-Lynn Wilson apprend le piano de sa grand-mère Thelma Wilson, le chant de son grand-père J. Kerr Wilson et le violon de son père, Carlisle Wilson. Elle se produit avec le Junior Musical Club of Winnipeg et obtient par la suite des bourses d'études du Women's Musical Club of Winnipeg et de Wednesday Morning Musicale. Au début de sa carrière, elle joue comme flûtiste soliste dans l'Orchestre philharmonique de Calgary, l'Orchestre symphonique de Winnipeg et l'Orchestre de chambre du Manitoba. Lauréate du concours Artists International en 1989, elle fait ses débuts au Weill Recital Hall du Carnegie Hall. En 1990, elle entreprend des études pour devenir chef d'orchestre sous la tutelle d'Otto-Werner Mueller et joue aussi dans les groupes Musique Mobile et Continuum, de musique contemporaine, et dans le Jupiter Symphony Orchestra. Wilson étudie la direction d'orchestre avec Kurt Masur, James DePreist et Leonard Slatkin et reçoit la Bruno Walter Fellowship.

Keri-Lynn Wilson fait ses débuts de chef d'orchestre à l'Orchestre du Centre national des Arts, puis dirige le Juilliard Orchestra, le Cosmopolitan Symphony et l'Opéra français de New York. Après l'obtention de son diplôme en 1994, Wilson devient chef d'orchestre associée et chef d'orchestre adjointe de Seiji Ozawa à Tanglewood et travaille avec Claudio Abbado au Festival de Salzbourg. Elle est également chef d'orchestre associée du Dallas Symphony Orchestra de 1994 à 1998. Elle conduit l'Orchestre de l'Opéra de Rome mettant en vedette José Carreras et Andrea Bocelli et l'Orchestre philharmonique de Hong Kong avec le violoniste Isaac Stern.

En 2003, Keri-Lynn Wilson épouse Peter Gelb, président de Sony Classical et directeur général du Metropolitan Opera. Même si Wilson réside à New York, sa carrière de chef invité la conduit à se déplacer partout dans le monde pour diriger des opéras et des orchestres symphoniques et de chambre. Son premier CD, Danzón (Dorian CD-90254), est enregistré avec l'Orchestre Simón Bolívar de Caracas, au Venezuela, en 1998. Wilson a dirigé la plupart des grands orchestres symphoniques canadiens, y compris l'Orchestre symphonique de Toronto, l'Orchestre symphonique d'Edmonton et l'Orchestre symphonique de Montréal, qu'elle conduit notamment en 2002 à l'occasion d'une émission en direct célébrant le 50e anniversaire de la chaîne CBC. Wilson a aussi dirigé plusieurs grands orchestres aux États-Unis, du Los Angeles Philharmonic au Palm Beach Opera. En Europe, Keri-Lynn Wilson se fait un nom en tant que chef d'orchestre, un domaine traditionnellement dominé par les hommes, en dirigeant des musiciens de l'Orchestre philharmonique de Vienne, le Gewandhaus Orchestra de Leipzig et autres. Elle s'oriente aussi vers la direction de compagnies d'opéra en Europe, telles que l'Opéra d'État de Vienne, et en Amérique du Nord. En 2007, Wilson conduit une distribution et un orchestre entièrement italiens dans la production de Rigoletto à Hong Kong.

Sa tante Kerrine Wilson, son oncle Eric Wilson, sa sœur Tiffany et son frère Carlisle évoluent aussi dans le domaine de la musique.

Bibliographie

« Podium », Orchestra Canada, janvier-février 1995

Perry, Richard. « Sounds for the next millennium », Ottawa Citizen's Weekly, 27 décembre 1998

Richardson, Bill. « The maestra », Elm Street, mai 1999

Everett-Green, Robert. « Conduct very becoming », Toronto Globe and Mail , 20 février 2002

MacMillan, Kyle. « Conductor a CSO candidate? », Denver Post, 21 janvier 2003

Rankin, Bill. « Wilson thrives in male-dominated field », Edmonton Journal, 5 novembre 2004

Walker, Morley. « The marrying kind », Winnipeg Free Press, 5 décembre 2004

Gelfand, Janelle. « Conducting pointed her life in a new direction », Cincinnati Enquirer, 4 février 2006

McDaniel, Sharon. « Thais' Real star is conductor amid inconsistent lead voices », Palm Beach Post, 28 janvier 2007

Ho, Reggie. « New light shines on classic opus », South China Morning Post, 4 décembre 2007