Young, Karen

Karen (Elizabeth) Young. Chanteuse, auteure-compositrice, guitariste, percussionniste (Montréal, 19 juin 1951). Petite-nièce de Berkley E.

Young, Karen

Karen (Elizabeth) Young. Chanteuse, auteure-compositrice, guitariste, percussionniste (Montréal, 19 juin 1951). Petite-nièce de Berkley E. Chadwick, elle grandit à Hudson, Québec, commença à jouer de la guitare à 14 ans et signa un succès modeste avec une chanson folk, « Garden of Ursh », à 19 ans (étiquette Reprise). Elle fut l'une des fondatrices de la Bug Alley Band en 1975; d'abord un trio folk, le groupe se tourna vers le jazz sous l'influence de disques de Lambert, Hendricks et Ross puis se fixa à Montréal (1976-79). Young, qui chanta avec le groupe sous le nom de Karen Egan, étudia le chant avec Jane Ellison à cette époque. À la suite de l'apport de Mike Pinsonneault (saxophone alto, flûte), Steve Cole (guitare) et David Thompson (basse), Bug Alley enregistra une face du micr. RCI 473 en 1978 et, avec en plus la chanteuse Liz Tansey, le micr. Bug Alley (PM PMR-019), ceci avant la rupture du groupe en 1979. Il fut reconstitué en 1981 pour un concert au Monterey Jazz Festival en Californie.

Subséquemment, Young enregistra le micr. Karen Young (RCI 528) en 1981 avec des musiciens de Vancouver. Dans les années 1980, elle se joignit à d'autres groupes - notamment All Smiles, l'ensemble ethnique Young Latins, et, avec le violoniste Helmut Lipsky, Unclassified - mais ce fut sa collaboration avec le bassiste Michel Donato (1983-90) qui attira l'attention et fit d'elle l'une des meilleures chanteuses de jazz au Canada. Le duo, augmenté sur les enregistrements et parfois au concert par d'autres musiciens, participa régulièrement au FIJM (dont un concert avec leurs homologues des É.-U. Sheila Jordan et Harvie Swartz en 1990) et se produisit à des festivals de jazz et de folk à travers le Canada. Young et Donato ont effectué quatre tournées en France (1987-90) et une aux États-Unis (1989-90), et ils se sont fait entendre en Angleterre en 1989. Pour Justin Time, ils ont enregistré les albums Karen Young / Michel Donato (1985, JTR-8403), Contredanse (1988, JTR-8410) et Young / Donato en vol III (1990, JTR-8418, CD et cassette). Le second micr. remporta un trophée Félix en 1988 comme meilleur album de jazz de l'année. Leur répertoire de chansons de jazz et de pop, standards et originaux, et leurs arrangements de Bach, Bartók et Magister Piero typifient clairement le registre éclectique de leurs intérêts. Young a aussi chanté dans des chorales d'églises (comme soprano) et dans des comédies musicales (Angel en 1980 et Mata Hari en 1984, deux oeuvres d'Edward Knoll et David Rimmer), à des concerts de musique nouvelle (Confitures de Gagaku de Jean Derome) et avec le Studio de musique ancienne de Montréal. En 1988, elle commença à enseigner à l'Université de Montréal. Un nouveau trio de Young, Triple Sens, complété par Norman Lachapelle (basse, claviers) et Francine Martel (percussion), fit ses débuts en 1991 à la Butte Saint-Jacques à Montréal, suivis d'une tournée au Québec.


Lecture supplémentaire

  • Miller, Mark. 'A Quebec jazz figure,' CanComp, 174, Oct1982

    Légaré, Félix. 'Karen Young & Michel Donato: unis vers l'uni,' Voir, 23-29 Mar 1989

    Boogie, Pete & the Senator