Nelsova, Zara

Zara Nelsova, violoncelliste, professeure (Winnipeg, (Man), 23 déc. 1918 - New York, N.Y., 10 oct. 2002). Elle commence à jouer d'un violon alto modifié à l'âge de cinq ans avec son père, flûtiste diplômé du Conservatoire de Petrograd.

Nelsova, Zara

Zara Nelsova, violoncelliste, professeure (Winnipeg, (Man), 23 déc. 1918 - New York, N.Y., 10 oct. 2002). Elle commence à jouer d'un violon alto modifié à l'âge de cinq ans avec son père, flûtiste diplômé du Conservatoire de Petrograd. À partir de 1924, elle étudie avec Dezsö Mahalek, ancien élève du grand violoncelliste David Popper. Zara et ses sœurs aînées, Ida, violoniste et Anna, pianiste, forment le trio Nelson qui se produit pour la première fois en 1924 et fait sensation au Manitoba Music Competition Festival de 1926. Suivant les conseils pressants des membres du jury, la famille Nelsova déménage à Londres, en Angleterre, en 1928 pour que les membres du trio puissent y poursuivre leurs études. Le Canadian Trio, désormais ainsi nommé, y est acclamé à Wigmore Hall. En 1930, Nelsova joue le Concerto de Lalo avec l'orchestre symphonique de Londres. De 1934 à 1936, le trio effectue une tournée en Afrique et en Australie. En 1939, il se produit au Canada où il décide de demeurer alors que la guerre éclate. Nelsova devient violoncelle solo (1940-1943) au ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE TORONTO et forme un second Canadian Trio, cette fois avec Kathleen PARLOW et Ernest MACMILLAN (1941-1944).

Ses études auprès d'Emanuel Feuermann et de Gregor Piatigorsky et, après 1946, de Pablo Casals lui ouvrent la possibilité de contrats en solo ou en concerto. Elle enregistre avec Samuel Barber et interprète la musique pour violoncelle d'Ernest Bloch qui dit d'elle : Zara Nelsova est ma musique. Beaucoup d'oeuvres sont écrites spécialement pour elle et, en 1955, elle donne une série célèbre de récitals pour violoncelle seul, à Londres et à New York. En 1966, elle devient la première violoncelliste nord-américaine à faire une tournée dans les républiques soviétiques. Elle commence sa carrière de professeure à la Juilliard School en 1962 et enseignera aussi à l'Université Rutgers. Elle donne souvent des cours de maître à la Royal Academy of Music, à Londres. Elle a joué sur un violoncelle stradivarius de 1726 connu sous le nom de Marquis de Corberon.