Zoellner, Theodor

(Herman) Theodor Zoellner. Chef d'orchestre, professeur, organiste, maître de chapelle (Dornburg, Saxe, Allemagne, 13 avril 1854 - Indes occidentales, après 1922). En 1861, la famille Zoellner se fixa à Berlin (auj. Kitchener), Ont., et le père, Hans A. Zoellner (mort v.
(Herman) Theodor Zoellner. Chef d'orchestre, professeur, organiste, maître de chapelle (Dornburg, Saxe, Allemagne, 13 avril 1854 - Indes occidentales, après 1922). En 1861, la famille Zoellner se fixa à Berlin (auj. Kitchener), Ont., et le père, Hans A. Zoellner (mort v.


Zoellner, Theodor

(Herman) Theodor Zoellner. Chef d'orchestre, professeur, organiste, maître de chapelle (Dornburg, Saxe, Allemagne, 13 avril 1854 - Indes occidentales, après 1922). En 1861, la famille Zoellner se fixa à Berlin (auj. Kitchener), Ont., et le père, Hans A. Zoellner (mort v. 1906), qui avait été chanteur et chef d'orchestre en Allemagne, y dirigea des sociétés chorales, organisa deux Sängerfeste et rédigea la constitution de la German-Canadian Choir Federation en 1873. Le jeune Theodor étudia avec son père puis à Cincinnati. À son retour à Berlin (1880), il enseigna le chant et certains instruments. En 1883, il fonda la Berlin Philharmonic Society, vouée à l'exécution d'oeuvres d'envergure comme La Création (1883) et Le Messie (1887). Lors d'une interprétation du Saint Paul de Mendelssohn (1896), le choeur comptait 160 voix. Les instrumentistes engagés par Zoellner pour accompagner ces exécutions furent parfois présentés comme le Philharmonic Orchestra. Zoellner organisa et dirigea des oeuvres lyriques (opéras et opérettes) et d'autres manifestations, souvent en engageant des musiciens extérieurs. Il dirigea deux choeurs masculins, le Sängerbund de Berlin et l'Orpheus de Waterloo, et son engagement comme dir. du Sängerfest international de 1886 et du 13e Peninsular Sängerfest en 1901 témoigne de son statut de musicien important dans la région de Berlin-Waterloo. Premier musicien professionnel à enseigner la musique dans les écoles à Berlin, Zoellner oeuvra comme maître de chant (1897-1922) dans les écoles publiques et au Saint Jerome's College. Son enseignement était basé sur la méthode « tonic sol-fa », dite du do variable. Il fit participer la totalité de la population scolaire à des exécutions d'oeuvres chorales à la patinoire municipale. Il devint o. m. c. à la Church of the New Jerusalem vers 1890, et remplit les mêmes fonctions à l'église luthérienne Saint Peter's (v. 1898-1908).


//