Recherche pour "babiche"

Afficher 1-12 de 12 résultats
Article

Babiche

La babiche est un type de corde traditionnelle fabriquée par les peuples autochtones à partir de lanières de cuir de wapiti ou de cerf. Elle est utilisée, entre autres, pour tresser des raquettes et des filets de pêche, et fixer des peaux de tambour et autres objets du genre. Bien que le terme semble d’origine canadienne-française, il provient d’un mot algonquien qui signifie « corde » (ababich en mi’kmaq) ou « fil » (assabâbish en ojibwé).

Article

Raquettes

Les raquettes sont des chaussures qui aident à répartir le poids d’une personne lorsqu’elle marche sur la neige, l’empêchant ainsi de s’enfoncer trop profondément à chaque pas. Autrefois, au Canada, les Autochtones, en dehors des zones côtières du Pacifique et de l’Arctique, utilisaient des raquettes pour se déplacer pendant l’hiver. Aujourd’hui, la pratique des raquettes est devenue un passe‑temps populaire au Canada, adopté par les randonneurs et par les sportifs.

Article

Mukluk

Les mukluks sont des bottes faites de peau animale souple par les peuples inuits. Elles sont reconnues pour leur maniabilité et leur chaleur dans les environnements nordiques.

Article

Charrette de la rivière Rouge

La charrette de la rivière Rouge était un moyen de transport utilisé par les Métis des Prairies pendant la colonisation de l’Ouest, du milieu à la fin du 19e siècle, pour transporter des charges sur de longues distances. Le nom de la charrette vient de la rivière Rouge, aux abords de laquelle la colonie de la rivière Rouge (1812-1870), habitée principalement par des Métis, a été établie. Les Métis avaient leurs propres mots en mitchif pour désigner la charrette, notamment aen wagon et aen charet.

Article

Raquette (sport)

La raquette est une forme d’activité physique qui se pratique à l’aide de larges « semelles » à cadre de bois garni de fibres entrecroisées, pour marcher ou courir sur la neige. La raquette est devenue un loisir populaire auprès des Canadiens.

Article

Travois

Le travois, un terme qui vient du mot travail, est un mode de transport utilisé par les peuples autochtones des Plaines. Tirés par des chevaux ou par des chiens, les travois transportent des biens personnels, en provenance et à destination des sites de chasse et des camps provisoires.

Article

Musique de pow wow

Lors des pow‑wow, la musique constitue un élément central, l’ensemble des activités s’articulant autour des battements des tambours et des voix des chanteurs.

Article

Peuples autochtones des forêts de l'Est au Canada

Les forêts de l’Est constituent l’une des six zones culturelles habitées par des peuples autochtones au Canada. La région s’étend de la côte nord-est des États-Unis d’aujourd’hui et des Maritimes, jusqu’à l’ouest de la région des Grands Lacs. Les forêts de l’Est sont habitées, entre autres, par les Haudenosaunee, les Micmacs, les Ojibwés et les Wendats (Hurons).

Article

Rivière des Outaouais

La rivière des Outaouais est la huitième plus grande rivière du Canada et le principal affluent du Saint-Laurent. Prenant sa source dans les Laurentides, elle descend vers l’ouest avant de bifurquer vers le sud-est pour former une partie de la frontière séparant l’Ontario et le Québec. La surface qu’elle draine correspond au double de la taille du Nouveau-Brunswick. En tant que territoire ancestral du peuple algonquin, route majeure de la traite des fourrures et site de l’essor du commerce du bois au 19e siècle, la rivière des Outaouais tient un rôle important dans l’histoire et l’économie canadiennes. Ses écosystèmes variés, qui sont présentement la cible de nombreux efforts de conservation, abritent une riche gamme d’espèces animales et végétales. La rivière alimente également de nombreuses régions urbaines établies sur ses rives, la plus grande étant celle d’Ottawa-Gatineau.