Recherche pour "droit de vote"

Afficher 1-20 de 19238 résultats
collection

Le droit de vote

Le droit de vote au Canada ne fût pas un processus simple. La race, l’ethnie, et le sexe étaient souvent des facteurs pour déterminer qui avait le droit de vote… un droit qui une fois acquis pouvait toujours être perdu. Apprenez-en plus au sujet de l’histoire complexe du droit de vote au Canada.

Chronologie

Droit de vote au Canada

Le combat pour le droit de vote est le combat pour les droits de la personne. Historiquement, les gouvernements ont donné le droit de vote aux personnes à qui ils accordaient le plus de valeur. Généralement, cela ne comprenait qu’un groupe limité de personnes. La majorité de la population a dû se battre pour obtenir le droit de vote — un droit qui, une fois accordé, pouvait toujours lui être retiré.

L’histoire du droit de vote au Canada est complexe. Les règlements provinciaux et fédéraux relatifs au droit de vote varient grandement. Cette chronologie fournit un aperçu de l’histoire du droit de vote au Canada.

Article

Droit de vote des femmes au Canada (résumé en langage simple)

Le suffrage des femmes signifie le droit des femmes de voter aux élections. Avant que le Canada ne devienne un pays en 1867, très peu de femmes avaient le droit de voter. Après 1867, aucune femme n’avait le droit de voter. Seuls les hommes propriétaires âgés de plus de 21 ans avaient le droit de voter. Les femmes n’avaient aucun droit de vote parce que les hommes croyaient qu’elles devaient prendre soin du foyer et des enfants. Elles ne devaient pas s’impliquer en politique. La politique était le royaume des hommes. Une autre des raisons pour lesquelles les hommes croyaient que les femmes ne devaient pas voter est qu’ils considéraient les femmes étaient trop émotives, et croyaient qu’elles ne pouvaient pas servir dans l’armée.

(Cet article est un résumé en langage simple sur le droit de vote des femmes au Canada. Si vous souhaitez approfondir le sujet, veuillez consulter notre article intégral, intitulé Droit de vote des femmes au Canada.)

Article

Droit de vote des femmes au Canada

Le droit de vote des femmes leur permet de s’exprimer dans le cadre d’élections; généralement, les militants qui font campagne pour l’obtention de ce droit cherchent également à obtenir le droit pour les femmes de se présenter comme candidates pour des charges publiques. Le mouvement pour le droit de vote des femmes s’étend sur plusieurs décennies et vise à mettre fin aux inégalités et aux injustices. Dans le cadre de leur lutte pour les droits fondamentaux tels que le droit de vote, les femmes canadiennes, particulièrement d’origine asiatique ou autochtone, font face à une forte résistance.

Plus qu’une simple question d’égalité politique, le droit de vote représente l’espoir d’une l’amélioration de l’éducation, des soins de santé et de l’emploi ainsi que de la fin de la violence contre les femmes et les enfants. Pour les femmes non blanches, l’obtention du droit de vote représente aussi une lutte contre les injustices raciales.

(Voir aussi Droit de vote des femmes: chronologie.)

Quiz

Le droit de vote au Canada (Difficile)

Le droit de vote au Canada ne fût pas un processus simple. Mettez vos connaissances relatives au droit de vote au Canada à l’épreuve. Le quiz a été produite par le Défi de la citoyenneté. Ces questions sont basées sur l’examen réel de la citoyenneté que doivent réussir les nouveaux arrivants durant leur parcours vers l’obtention de la citoyenneté.

Prenez la version facile ici.

Quiz

Le droit de vote au Canada (Facile)

Le droit de vote au Canada ne fût pas un processus simple. Mettez vos connaissances relatives au droit de vote au Canada à l’épreuve. Le quiz a été produite par le Défi de la citoyenneté. Ces questions sont basées sur l’examen réel de la citoyenneté que doivent réussir les nouveaux arrivants durant leur parcours vers l’obtention de la citoyenneté.

Prenez la version difficile ici

Article

Droit de vote des Noirs au Canada

L’histoire du droit de vote des Canadiens noirs révèle une évolution en dents de scie. Réduites en esclavage de 1600 à 1834, les Noirs n’ont pas accès au vote durant cette période. Une fois émancipées, elles jouissent des mêmes droits, libertés et privilèges, y compris le droit de vote, que les sujets britanniques. La discrimination raciale qui règne à l’époque fait cependant souvent obstacle au droit de vote des Canadiens noirs. Les droits et les libertés des femmes noires sont encore plus restreints du fait de leur sexe.

Les communautés noires du Canada vivent différentes expériences en fonction du contexte où elles évoluent. Certaines de ces expériences liées au droit de vote sont relatées ci-après.

Article

Simulacre de parlement, 1914

Le « simulacre de parlement » est une contribution toute canadienne aux luttes et campagnes visant l’obtention du droit de vote. Ces productions constituent une sorte d’agit-prop – de l’art accompagné d’un message politique explicite – et sont écrites dans le but de recueillir des fonds et de gagner des appuis pour le droit de vote des femmes.

Éditorial

4e tour : Comment passe-t-on...

Comment passe-t-on du narval au droit de vote des femmes?

Dans cette édition des six degrés d’histoire du Canada, nous commençons par une espèce de baleine capable de plonger jusqu’à une profondeur d’au moins 1 500 m, pour refaire surface avec le droit de vote des femmes. Le narval, surtout connu pour sa défense torsadée, est une baleine qui vit dans les eaux arctiques du Canada. Comment établir un lien entre ce mammifère et le combat acharné des femmes pour obtenir le droit de vote aux élections fédérales et provinciales?

Chronologie

Droit de vote des femmes

Les femmes du Canada ont obtenu le droit de vote de façon sporadique. Le gouvernement fédéral le leur accorde en 1918, plus de deux ans après que les Manitobaines deviennent les premières à voter sur la scène provinciale.

Article

Droit de vote au Canada

Le terme « droit de vote » désigne le droit de voter lors d’élections pour élire les députés fédéraux, les députés provinciaux et les membres des conseils municipaux. Le droit de vote au Canada remonte au milieu du 18e siècle, durant la période coloniale. À l’époque, des restrictions limitaient le droit de voter aux propriétaires fonciers de sexe masculin. Depuis, les qualifications de vote et les catégories de personnes admissibles se sont élargies selon les juridictions. Ces changements reflètent l’évolution des valeurs sociales et des exigences constitutionnelles du Canada. 

Article

Les femmes autochtones et le droit de vote

Le contexte du droit de vote pour les femmes autochtones a été autant influencé par le colonialisme que par la discrimination fondée sur le sexe. Les femmes autochtones (membres des Premières Nations, des Métis et des Inuits) ont obtenu le droit de vote à différents moments de l’histoire canadienne. Le processus a été associé à l’émancipation, volontaire ou non, ce qui signifie que les femmes autochtones pouvaient bénéficier des droits de vote et de citoyenneté canadienne au détriment de leurs droits ancestraux ( voir Droit de vote des peuples autochtones).

collection

Droit de vote des femmes au Canada

Le droit de vote des femmes leur permet de s’exprimer dans le cadre d’élections; généralement, les militants qui font campagne pour l’obtention de ce droit cherchent également à obtenir le droit pour les femmes de se présenter comme candidates pour des charges publiques. Le mouvement pour le droit de vote des femmes s’étend sur plusieurs décennies et vise à mettre fin aux inégalités et aux injustices de même qu’à améliorer la qualité de vie des Canadiennes et des Canadiens.

Article

Ellen Fairclough

Ellen Louks Fairclough, politicienne (née le 28 janvier 1905 à Hamilton, en Ontario; décédée le 13 novembre 2004, à Hamilton). Ellen Fairclough était comptable agréée de profession, et elle est devenue secrétaire d’État, et première femme ministre fédérale du Canada sous le gouvernement conservateur de 1957 de John Diefenbaker. Elle a joué un rôle déterminant à la tête du ministère de la Citoyenneté et de l’Immigration, en faisant pression pour des politiques d’immigration moins racistes. Elle a également plaidé pour que les autochtones inscrits aient le droit de voter (voir Droit de vote des peuples autochtones).  

Article

Loi des élections en temps de guerre

La Loi des élections en temps de guerre de 1917 accorde le droit de vote aux femmes ayant dans leur parenté des soldats canadiens servant à l’étranger durant la Première Guerre mondiale. Elle prive aussi du droit de vote de nombreux Canadiens ayant immigré de pays « ennemis ». La Loi est adoptée par le gouvernement conservateur du premier ministre Robert Borden dans un effort de gagner des voix lors de l’élection de 1917. Elle finit toutefois par coûter aux conservateurs le soutien de certains groupes pour les années à venir. En effet, la Loi a un héritage controversé. Elle a accordé à de nombreuses femmes le droit de vote, mais elle a également légitimé de nombreux sentiments anti-immigrants par la loi.