Recherche pour "Innu"

Afficher 1-5 de 5 résultats
Article

Tadoussac

Tadoussac, village du Québec constitué en 1899 ; population799 (recensement de 2016), 813 (recensement de 2011). Tadoussac est situé au confluent de la rivièreSaguenay et dufleuve Saint-Laurent , à 210km au nord-est de Québec. En langue innue, Totouskak signifie « seins », en référence aux collines rondes qui se trouvent près du village.

Article

Réserves en Terre-Neuve-et-Labrador

Terre-Neuve-et-Labrador compte deux groupes des Premières Nations : les Mi’kmaq, qui vivent sur l’île de Terre-Neuve, et les Innus, qui habitent le centre et le nord du Labrador. Trois réserves sont situées dans la province. Deux de celles-ci sont innues, soit les réserves Sheshatshiu et Natuashish, qui regroupent respectivement les Premières Nations Sheshatshiu Innu et Mushuau Innu. La troisième, Miawpukek Mi’kamaway Mawi’omi (généralement appelée Miawpukek ou, parfois, Conne River), est mi’kmaq. Alors que certains Autochtones vivent dans ces réserves, d’autres vivent dans des communautés non autochtones partout dans la province. En mars 2019, 28 293 personnes vivant à Terre-Neuve-et-Labrador sont inscrites comme Indiens. Parmi eux, 12 % vivent dans des réserves. Ce faible pourcentage est entre autres expliqué par le fait que les Qalipu Mi’kmaq, une bande de la côte ouest de Terre-Neuve qui représente l’un des plus grands groupes autochtones du pays, ne possèdent aucune terre de réserve. Le Labrador compte également plusieurs communautés inuites qui, tout comme les autres groupes inuits ailleurs au pays, n’ont aucune réserve.

événement historique

Une collectivité du Labrador victime de dix tentatives de suicide chez des jeunes en moins d’une semaine

La Première Nation innue de Sheshatshiu, dans le centre du Labrador, a déclaré un état de crise après que dix jeunes de la collectivité ont tenté de se suicider en moins d’une semaine (voir également Suicide chez les Autochtones au Canada). Cette série de tentatives de suicide faisait suite à la mort, par noyade, d’une jeune femme de 20 ans, le dernier en date de plus d’une dizaine d’épisodes tragiques survenus au cours de la dernière année dans ce village de 1 300 personnes. En 2016, une étude publiée dans l’American Journal of Public Health a établi que les taux de suicide parmi les Innus du Labrador étaient 14 fois plus élevés que parmi la population non autochtone de Terre‑Neuve‑et‑Labrador (voir également Réserves à Terre‑Neuve‑et‑Labrador).

Article

Happy Valley-Goose Bay

Happy Valley-Goose Bay, ville de Terre-Neuve-et-Labrador constituée en 1973; population de 8109 habitants selon le recensement de 2016 et de 7552 habitants selon le recensement de 2011. La ville de Happy Valley-Goose Bay est le fruit de la fusion de deux villes situées à l’extrémité ouest de Hamilton Inlet, au Labrador. L’établissement de la communauté commence par la construction d’une base aérienne pendant la Deuxième Guerre mondiale. On y retrouve aujourd’hui une base des Forces canadiennes ainsi qu’une petite population civile.