Recherche pour "conservation"

Afficher 1-9 de 9 résultats
Article

Jack Miner

John (« Jack ») Thomas Miner, surnommé « Wild Goose Jack » (« Jack des oies sauvages »), conservationniste, conférencier (né le 10 avril 1865 à Dover Center, dans l’Ohio; mort le 3 novembre 1944 à Kingsville, en Ontario). En 1904, Jack Miner a créé l’un des premiers sanctuaires d’oiseaux en Amérique du Nord. Il a aussi été une des premières personnes à attacher des bagues aux pattes des oiseaux migrateurs pour fins d’étude scientifique, afin de mieux connaître leurs habitudes. Au cours de sa vie, il a bagué plus de 90 000 canards et bernaches du Canada, souvent en inscrivant des bouts de textes bibliques sur chaque bague. Les documents qu’il a tenus sur les oiseaux et leurs voies migratoires ont contribué à persuader le gouvernement du Canada à adopter la Loi sur la Convention concernant les oiseaux migrateurs en 1917.

Article

Charles Gordon Hewitt

Charles Gordon Hewitt, administrateur, entomologiste économique et conservationniste (né le 23 février 1885 à Macclesfield, en Angleterre ; décédé le 29 février 1920 à Ottawa, en Ontario). Charles Gordon Hewitt était un spécialiste de la mouche domestique et a servi en tant qu’entomologiste du Dominion du Canada de 1909 jusqu’à sa mort. Il a joué un rôle important dans l’expansion du laboratoire d’entomologie du gouvernement et dans l’adoption de la Loi sur les insectes destructeurs et les ennemis des plantes de 1910.

Article

Sentier transcanadien

Le Sentier transcanadien s’étend sur plus de 24 000 km de voies navigables et terrestres reliant toutes les provinces et tous les territoires du Canada. Sa construction a débuté en1992, dans le cadre des célébrations du 125eanniversaire du Canada. Il a été achevé, 25 ans plus tard, en 2017, l’année du 150eanniversaire de la Confédération. Bien qu’il soit désormais appelé, officiellement, le Grand sentier, de nombreuses personnes, ainsi que les médias, continuent à le désigner par son nom d’origine.

Article

Orignal

L'orignal (Alces alces) est la plus grande des espèces de la famille des cerfs (cervidés). Le poids de la femelle peut atteindre 350 kg et le mâle peut peser jusqu'à 600 kg.

événement historique

Article

Conservation de la nature Canada

Conservation de la nature Canada (CNC) est l’organisme caritatif de conservation le plus important au Canada, avec plus de 11 000 km2 de terres protégées d’un océan à l’autre. Sa mission consiste à établir des partenariats avec des donateurs individuels, avec des entreprises et avec des gouvernements en vue d’acheter et de protéger des zones abritant une grande diversité d’espèces (voir Biodiversité). Conservation de la nature Canada et ses partenaires atteignent cet objectif en collaborant avec les collectivités locales afin de recenser les terres sur lesquelles vivent des espèces ayant besoin d’être protégées ainsi qu’en mettant en œuvre les meilleurs techniques scientifiques de conservation s’appuyant sur des données probantes. L’organisation a ainsi préservé, à ce jour, l’habitat de près de 200 espèces en voie de disparition au Canada.

Article

Graeme Gibson

Graeme Gibson, écrivain, activiste culturel et professeur (London, Ont., 9 août 1934). Diplômé l'U. de Western Ontario, il contribue à la mise sur pied de plusieurs organisations nationales. Il participe à la création de la WRITERS' UNION OF CANADA qu'il préside en 1974 et 1975.

événement historique

Article

Parcs nationaux

Les parcs nationaux du Canada sont des aires protégées définies par la loi fédérale afin de préserver le patrimoine naturel canadien. Ils sont administrés par Parcs Canada, une agence gouvernementale issue du premier service des parcs nationaux au monde, la Division des parcs du Dominion, créée en 1911. Le Plan du réseau des parcs nationaux, élaboré en 1970, divise le Canada en 39 régions naturelles et fixe comme objectif de représenter chaque région en y établissant au moins un parc national. Le Canada compte maintenant 48 parcs nationaux et réserves de parcs nationaux dans 30 de ces régions. Au total, les parcs couvrent une superficie de plus de 340 000 km carrés, soit plus de 3 % de la masse continentale canadienne. Ils protègent des habitats terrestres et marins importants, certaines particularités géographiques et des sites d’importance culturelle. Les parcs nationaux profitent également aux économies locales et à l’industrie du tourisme au Canada.