Pratz, Albert

Albert Pratz. Violoniste, chef d'orchestre, professeur, compositeur (Toronto, 13 mai 1914 - Scottsdale (Arizona), 28 mars 1995).

Pratz, Albert

Albert Pratz. Violoniste, chef d'orchestre, professeur, compositeur (Toronto, 13 mai 1914 - Scottsdale (Arizona), 28 mars 1995). Albert Pratz étudie à Toronto avec Broadus Farmer et Luigi von Kunits, aux États-Unis en 1933 avec Michel Piastro et, durant les étés au début des années 1930, avec Mischa Mischakoff. En Europe, il travaille avec William Primrose (1936-1937). Sa carrière commence en 1929 à la station CFRB dans un orchestre dirigé par Alexander Chuhaldin. Pratz fait ses débuts comme soliste en 1937 dans le Concerto de Tchaïkovsky aux Concerts symphoniques Promenade sous la direction de Reginald Stewart. Il joue avec l'Orchestre symphonique de Toronto et divers orchestres de la CCR et de la SRC (1933-1941), et il est chef d'orchestre à la SRC de Winnipeg (1940-1943).

Après s'être fixé à New York et avoir servi dans l'armée américaine (1943-1946), Pratz est membre de l'Orchestre symphonique de la NBC dirigé par Toscanini (1946-1953) et de divers orchestres de studio et de théâtre à New York, chef d'orchestre associé pour la production de One Touch of Venus et violoniste soliste dans la première production d'Oklahoma!. Il revient au Canada en 1953 et joue cette année-là dans le Festival Trio (avec Isaac Mamott, violoncelle, et Glenn Gould, piano) au premier Festival de Stratford. Il est ensuite violon solo de l'Orchestre symphonique de la SRC (1953-1961) et il enseigne au Royal Conservatory of Music (auj. Conservatoire royal de musique) de 1953 à 1962. Avec l'Orchestre symphonique de la SRC, il dirige plusieurs concerts à la radio et il est soliste dans des concertos de Brahms (1953), Vieuxtemps (1954), Weinzweig (création, 1955), Tchaïkovsky (1956), Viotti (1957), Busoni (1958), Bliss (1959), Lalo (1960), Walton (1962) et Khatchatourian (1964). Pratz est également chef d'orchestre aux émissions radiophoniques « Let's Make Music » et « The Music Box » à la SRC, et on peut l'entendre régulièrement pendant la série radiophonique Stardust ainsi que dans plusieurs récitals à la SRC, souvent accompagné au piano par sa soeur, Frances Pratz (née à Toronto, 14 mars 1924) ou par Leo Barkin. Il est violon solo (1955-1960) et soliste à plusieurs occasions avec l'Orchestre Hart House.

Albert Pratz fonde l'éphémère mais réputé Canadian String Quartet (1961-1963), dont il est premier violon. Par la suite, il enseigne à l'Université de Brandon (1964-1966). Violon solo de l'Orchestre philharmonique de Buffalo en 1965, il dirige aussi cet orchestre à l'occasion. En 1967, il reçoit la Médaille du centenaire du Canada. De retour à l'OST en 1969, il est nommé violon solo par intérim en 1970, puis violon solo (1971-1979). Il quitte son poste à cause de problèmes de santé. Son activité de soliste avec l'OST comporte des exécutions du Concerto de Weinzweig (à la télévision de la SRC, 1971), du Concerto no 1 de Bruch (1972), du Double Concerto de Brahms (avec le violoncelliste Peter Schenkman, 1972), des Concertos brandebourgeois nos 4 et 5 de Bach (1973 et 1976 respectivement), de la Symphonie concertante de Mozart (avec l'altiste Stanley Solomon, 1975) et du Concerto no 3 pour violon de Bruch (1977), qu'on qualifie de redécouverte. De cette dernière exécution, John Kraglund écrit (Globe and Mail, Toronto, 30 mars 1977) : « Pratz fait preuve d'une sonorité chaude et chantante [et] d'une grande précision technique... s'il fallait faire une seule réserve, elle concernerait ce qui a semblé être une retenue excessive - par rapport à la partie d'orchestre - dans la finale. C'est une interprétation qui suscite une abondance de bravos indépendamment du fait qu'il jouait dans sa ville natale. » Avec le CBC Festival Orchestra, il participe à la première canadienne du Concertino 1951 de Berio (4 mars 1973).

Pratz joue également dans plusieurs orchestres de studio à Toronto pour des enregistrements, des partitions de film (par exemple celle de Louis Applebaum, principalement pour violon solo, pour Homage to Chagall de Harry Rasky) et des ritournelles publicitaires. Pratz enseigne à l'Université de Toronto alors qu'il est membre du Canadian String Quartet, et par la suite, en privé et pour l'Orchestre national des jeunes du Canada. Ses élèves sont notamment Dean Franke, Carol Lynn Fujino, Raymond Gniewek, Myron Moskalyk, Imant Raminsh, Bill Richards, Lenny Solomon, Steven Staryk, Campbell Trowsdale, David Zafer et le comédien américain Jack Benny. Pratz compose quelques pièces instrumentales dont Melanie Waltz et A Tango, arrangées par Fred Rous et publiées chez Canadian Music Sales en 1956 et 1957 respectivement, et d'autres enregistrées par son orchestre de la SRC. Après s'être retiré de l'OST en 1979, Pratz s'établit en Floride et vit en Californie par la suite.

Discographie

Violon
Berg, Chostakovitch, Taneyev, Prokofiev : Gould p; 1953; Hallmark RS-3, Turnabout TV-34792-X et Fanfare DFCD-9032 (CD)/Naxos 9.80520.

Bruch Concerto pour violon, op. 58 : CBC Festival O, Feldbrill c orch; 1976; CBC SM-329.

Concert Miniatures for Violin and Piano : Bloch, de Falla, Albéniz et autres; Taussig p; 1970; CBC SM-159.

Hi Diddle Fiddle: Burt, Snider et al.; CBC SB 1360-61.

Korngold, Willan, Szymanowski, Chaminade : Kushner p; 1950; RCI 42.

Morawetz Duo, Willan Sonate en mi mineur : Barkin p; v. 1956; RCI 124, (Willan) 5-ACM 11, (Morawetz) 6-ACM 16.

Morawetz Sonate no 1 (Barkin p), Turner Sonate (Souvairan p) : (1963); RCI 194, (Turner) 7-ACM 15.

The Voice of the Stradivarius : Chopin, Lully, Moszkowski et autres; orch, Hyslop c orch; A of D SDD-2118.

Weinzweig Concerto pour violon : OS SRC, Waddington c orch; 1962; RCI 183 et 5-ACM 1.

Weinzweig. Canadian Composer Portraits. Loman harp; Barnes, B. Brott, Mester, Waddington conductors. 2002. Centrediscs CMC CD 8002

Direction

Albert Pratz and His Orchestra : pièces instrumentales et vocales de L. Agostini, Burt, Pratz, Rous, Symonds, R. Toth et autres; solos de Fiore fl, Lewis bn, Niosi sax, chant de Dale et Koster; 1960; 4-RCI 171-174.

The four seasons : Koffman fl; 1972; 9230-1022 GRT.

Rous Totem Pole Suite : CBC Light O; 1962; RCI 186.

Bibliographie

William LITTLER, « 40-year search for missing music », Toronto Star (8 mars 1975).

Val MOORSOM, « Albert Pratz : year of '79 », TS News, 6 (1979).

« Obituary : Albert Pratz », Crescendo (juill.-août 1995).


Lecture supplémentaire

  • Littler, William. "40-year search for missing music," Toronto Star, 8 March 1975

    Moorsom, Val. "Albert Pratz: year of '79," TS News, issue 6, 1979

    "Obituary: Albert Pratz," Crescendo, July/Aug 1995