Alex Pauk

Alex (Alexander Peter)Pauk. Compositeur, chef d'orchestre, professeur (Toronto, 4 octobre 1945). B.Mus. (Toronto) 1970, B.Éd. (ibid.) 1971.

Alex Pauk

Alex (Alexander Peter)Pauk. Compositeur, chef d'orchestre, professeur (Toronto, 4 octobre 1945). B.Mus. (Toronto) 1970, B.Éd. (ibid.) 1971. Alex Pauk est l'un des membres fondateurs de l'ensemble Array (aujourd'hui Arraymusic) en 1971 et il fréquente l'atelier pour étudiants en direction d'orchestre du Conseil des arts de l'Ontario de 1970 à 1972 avec Karel Anèerl, Ernesto Barbini, Victor Feldbrill et Boyd Neel. Après d'autres cours de direction d'orchestre à l'école de musique Toho Gakuen à Tokyo (1972-1973), il s'établit à Vancouver. Il fonde l'éphémère Array West (1973-1974) et participe en 1974 à la fondation de Days Months and Years to Come (Magnetic Band), une formation du même genre regroupant des compositeurs-interprètes dont il est directeur musical et chef de 1974 à 1979. Il enseigne au Courtenay Youth Music Centre (1973-1975) où il dirige le Summer Youth Orchestra de la Colombie-Britannique lors d'un enregistrement de Klee Wyck de Harry Freedman en 1974 (2-CYMC EPN-208). Pauk enseigne également au Vancouver Community College (1974-1978), dirigeant en même temps le Vancouver Youth Orchestra. En 1975, le Sun lui confère le titre de « Musicien de l'année à Vancouver ». Il est aussi chef d'orchestre et professeur pour l'Orchestre national des jeunes du Canada.

Alex Pauk étudie de 1978 à 1979 en Europe grâce à une bourse du Conseil des arts du Canada. À son retour il s'installe à Toronto où il se consacre à la composition à plein temps, à la fois pour les concerts et les films.

Chef d'orchestre

En 1983 Alex Pauk crée l'Esprit Orchestra et en assume les fonctions de directeur musical et chef d'orchestre. Il est coprésident des Journées mondiales de la musique de la SIMC à Toronto et à Montréal en 1984, et directeur musical et chef d'orchestre du festival Satori de musique nouvelle canadienne tenu à Winnipeg en 1986.

En 2008, à titre de chef d'orchestre de l'Esprit Orchestra, Pauk commande et dirige la création de plus de 70 œuvres canadiennes de compositeurs de tous âges et de styles différents. Mentionnons notamment des œuvres de Glenn Buhr, Brian Current, Harry Freedman, Paul Frehner, Chris Paul Harman, Alexina Louie, Yannick Plamondon, John Rea et R. Murray Schafer. Pauk dirige aussi un grand nombre de premières canadiennes, parmi lesquelles on retrouve des œuvres de John Adams, Louis Andriessen, Gyorgy Ligeti, Alfred Schnittke et Toru Takemitsu. En 1997, Pauk dirige Patria, Princess of the Stars de Schafer avec l'Esprit Orchestra, au lac Wildcat, dans la forêt et réserve faunique de Haliburton. Il dirige également les concerts des opéras Dream Play de Timothy Sullivan et The Summoning of Everyman de Charles Wilson en 2004.

Alex Pauk encourage également la musique nouvelle à Toronto par des initiatives éducatives comme Towards a Living Art de l'Esprit Orchestra, une utilisation grandissante d'éléments interdisciplinaires dans ses concerts et un désir de se produire dans des endroits non conventionnels, comme la Tour CN. Il effectue plusieurs tournées avec l'Esprit Orchestra, notamment à Calgary lors du Festival olympique des arts de 1988, dans l'Ouest canadien en 1988, à l'International Gaudeamus Music Week aux Pays-Bas en 1999 ainsi qu'au Festival international Montréal/Nouvelles musiques de 2005. Il dirige six enregistrements de l'orchestre pour Disques SRC ainsi que deux trames sonores de film, la première pour un film d'Atom Egoyan (composée par Mychael Danna) et la deuxième pour Last Night (v.f. Minuit) de Don McKellar (1998, composée par Pauk et Louie).

Alex Pauk est chef d'orchestre invité pour l'Orchestre de Radio-Canada à Vancouver, l'Orchestre philharmonique de Hamilton, l'Orchestre symphonique de Québec, l'Orchestre symphonique de Toronto, l'Orchestre symphonique de Vancouver, l'Orchestre symphonique de Winnipeg, le Hannaford Street Silver Band, le Cologne Radio Symphony and Chorus, la Vancouver New Music Society et les New Music Concerts. En 2004, il est invité à diriger l'Ergo Ensemble à l'occasion de la tournée lithuanienne de ce dernier. Il travaille avec certains des meilleurs solistes canadiens, dont Maureen Forrester, Richard Margison et Jon Kimura Parker, ainsi qu'avec NEXUS.

Compositeur

En 2008, Alex Pauk compte à son actif plus de 60 œuvres de concert, la plupart écrites sur commande, ainsi que de la musique de film et pour la télévision. Son expérience comme chef d'orchestre avec un vaste assortiment de styles de musique contemporaine se reflète dans le genre éclectique de sa propre musique et son fort penchant pour des combinaisons instrumentales inhabituelles mais efficaces. Le jazz, la musique pop et, surtout, la musique du monde marquent ses compositions. Mirage et Nomad utilisent des harmonies et des rythmes puisés dans la musique des Balkans et du Moyen-Orient, alors qu'Echo Spirit Isle, un réarrangement de Devotions écrit antérieurement, a pour origine son étude de la musique gamelan.

Les œuvres d'Alex Pauk dans les années 1990 et 2000 prennent de plus en plus une tendance multidisciplinaire, tout comme sa direction d'orchestre. Farewell to Heaven (1996) est une pièce d'une heure pour orchestre de musique de chambre et danseurs, qui puise dans des sources non occidentales; c'est la compagnie de danse Menaka Thakkar qui en assure la première. Touch Piece (2003) est une œuvre pour orchestre et son ambiophonique à 16 canaux, avec une trame sonore numérique et un arrangement vidéo sur plusieurs écrans entourés de sculptures en tissu éclairées de façon prédéfinie. Il continue à composer des œuvres pour solistes, notamment son Concerto pour harpe et orchestre (2005) pour Erica Goodman, son Concerto pour deux pianos et orchestre (2001) pour le Duo Turgeon et son Quintette de flûtes (2003) pour Robert Aitken et le Cuarteto Latinoamericano.

Alex Pauk exécute des commandes notamment pour James Campbell, la SRC, le Courtenay Youth Music Centre, l'Esprit Orchestra, Joseph Macerollo, l'Orchestre national des jeunes, l'Orchestre symphonique de Québec, la Vancouver New Music Society et les York Winds.

Récompenses

Sous la direction d'Alex Pauk, l'Esprit Orchestra remporte plusieurs prix, dont celui du mérite de la SOCAN (1990), le prix national de musique Jean A. Chalmers (1995) et trois Prix du lieutenant-gouverneur (1996, 1998, 2000). Pauk est nommé musicien de l'année en 1999 par la Toronto Musicians' Association et, conjointement avec Louie, il remporte le Composers' Award of Excellence in Film and Television Music Louis Applebaum (2002). En 2007, Pauk reçoit le prestigieux Prix Molson. Au moment de le lui remettre, le jury fait remarquer que « le véritable génie [de Pauk] a été révélé par sa façon de faire découvrir à de nouveaux publics - incluant des jeunes et des amateurs plus traditionnels de musique d'orchestre - la joie d'explorer des terrains vierges, tant pour la musique que les nouveaux endroits inhabituels où ses représentations se déroulent » [trad. libre] (site web du Conseil des arts du Canada). Pauk est marié à la compositrice Alexina Louie. Il est membre de la Ligue canadienne de compositeurs (dont il est président de 1983 à 1989) et il est nommé ambassadeur du Centre de musique canadienne en 2009.

Œuvres choisies

Orchestre
Fragmentations : 1971; ms.

The Scroll : 1974; ms.

Solari : 1977; ms.

Echo Spirit Isle : 1983; ms; CBC SMCD-5101 (Esprit Orchestra).

Mirage : 1984; ms.

Split Seconds : 1988; ms.

Cosmos : 1988; ms.

Concerto pour deux pianos et orchestre : 2001.

Touch Piece : 2003.

Concerto pour harpe et orchestre : 2005.

Musique de chambre
Magaru : 1973; flûte, alto, percussion; ms.

Beyond : 1976; flûte, hautbois, violoncelle, deux synthétiseurs, percussion; ms.

Devotions : 1982; ensemble gamelan; ms.

The Seventh Aura : 1986; quintette à cordes électrique; ms.

Water from the Moon : 1986; clarinette, violon, violoncelle; ms.

Entities of Night : 1987; saxophone, guitare électrique, guitare basse électrique, batteries, percussion, cordes; ms.

Flames and Crystals : 1988; quintette à vent; ms.

Tucume : 1988; flûte, hautbois, clarinette, cor, alto, violoncelle, contrebasse, deux percussions, piano électrique; ms.

Farewell to Heaven : orchestre de chambre; 1996.

Quintette de flûtes : 2003.

Clavier
Prisma : 1974; orgue, bande; ms.

Legend of the Raven : 1981; piano; ms.

Nebulae : 1981; piano à quatre mains; ms.

Chœur et voix
Underneath the Afternoon (M. Pinney) : rév. 1974; soprano, flûte alto, cor anglais, violoncelle, percussion; ms.

Dream Banners (textes nootka traditionnels) : 1976; SATB; ms.

Chant pour un Équinoxe (Saint-John Perse) : 1981; mezzo, SATB, ensemble de musique de chambre; ms.

Aussi un montage radiophonique, Nomad (1984), et de la musique de film et pour la télévision.

Musique de film
Gordon Pinsent and the Life and Times of Edwin Alonzo Boyd : 1982.

Facultés Affaiblies : 1985.

Sous le coup du choc : 1985.

Martha, Ruth & Edie : 1988 (avec Alexina Louie).

See No Evil : 1988.

Last Night : 1998 (avec Louie).

The Five Senses : 1999 (avec Louie).

24fps : 2000 (avec Louie).

Perfect Pie : 2002 (avec Louie).

Articles

« Notes from composers », Music (décembre 1979).

Discographie

The Esprit Orchestra : Alex Pauk chef d'orchestre, Esprit Orchestra; 1991; CBC Records SMCD5101.

Music for Heaven and Earth : Robert Aitken flûte, NEXUS percussion, Alex Pauk chef d'orchestre, Esprit Orchestra; 1995; CBC Records SMCD5154.

Introduction To Canadian Music : Alex Pauk chef d'orchestre, et autres; 1997; NAXOS 855017.

Tabuh-tabuhan - Music Of Colin Mcphee : Alex Pauk chef d'orchestre, Esprit Orchestra; 1998; CBC SM5181.

Last Night : Alex Pauk chef d'orchestre; 1999; Sony Classics 60830.

The Adjuster : Mychael Danna - Music for the Films of Atom Egoyan : Eve Egoyan piano, Djivan Gasparian duduk, Alex Pauk chef d'orchestre, Esprit Orchestra; 1996; Varèse Sarabande VSD 5674.

Somers : Celebration : Jean Stilwell mezzo-soprano, James Parker piano, Alex Pauk chef d'orchestre, Esprit Orchestra; 2000; CBC SM5199 Low Stock.

Iridescence : Alex Pauk chef d'orchestre, Esprit Orchestra; 2001; CBC SM5132.

Schafer : Letters From Mignon : Eleanor James mezzo-soprano, Alex Pauk chef d'orchestre, Esprit Orchestra; 2007; Atma Classique 2553.

This Isn't Silence : Robert Aitken flûte, Alex Pauk chef d'orchestre, Brian Current chef d'orchestre, Bramwell Tovey chef d'orchestre, Andrey Boreyko chef d'orchestre, Esprit Orchestra, New Music Concerts Ensemble, Orchestre de Radio-Canada à Vancouver, Orchestre symphonique de Winnipeg; 2007; CMCCD 12607.

Bibliographie

Keith McMILLAN et John BECKWITH, éd., Contemporary Canadian Composers (Toronto, 1975).

Jane CHAMPAGNE, « L'Accent sur la Propagande », CompCan, 113 (septembre 1976).

Karen KIESER, « Dialogue », Musicanada, 30 (novembre 1976).

Robin ELLIOTT, « Alex Pauk et l'avenir de l'espèce », CompCan, 213 (septembre 1986).

William LITTLER, « Pauk brings Olympic spirit to music », Toronto Star (13 février 1988).

Compositeurs canadiens contemporains.

Derek DEROY, « Alex Pauk : Canada's pioneer of new music », Classical Music Magazine (31 octobre 1995).


Lecture supplémentaire

  • McMillan, Keith, and Beckwith, John, eds. Contemporary Canadian Composers (Toronto 1975)

    Champagne, Jane. 'Alex Pauk: music's future?' Canadian Composer, 113, Sep 1976

    Kieser, Karen. 'Words about music,' Musicanada, 30, Nov 1976

    Elliott, Robin. 'Conductor offers niche for new works,' Canadian Composer, 213, Sep 1986

    Littler, William. 'Pauk brings Olympic spirit to music,' Toronto Star, 13 Feb 1988

    Compositeurs canadiens contemporains

    Deroy, Derek. "Alex Pauk: Canada's pioneer of new music," Classical Music Magazine, 31 Oct 1995