Bruce Allen

Bruce Allen. Gérant (Vancouver, 19 mai 1945). Personnage important de l'industrie du rock au Canada, il commence sa carrière comme agent à Vancouver et fonde l'agence Bruce Allen Talent Promotions en 1972. Il gère BTO de 1973 à 1978, et de nouveau à la réorganisation du groupe en 1988.

Bruce Allen

Bruce Allen. Gérant (Vancouver, 19 mai 1945). Personnage important de l'industrie du rock au Canada, il commence sa carrière comme agent à Vancouver et fonde l'agence Bruce Allen Talent Promotions en 1972. Il gère BTO de 1973 à 1978, et de nouveau à la réorganisation du groupe en 1988. La gestion de Bruce Allen est un facteur important dans le succès obtenu par Prism, Loverboy (cogéré avec Lou Blair) et Bryan Adams. Il est aussi le gérant notamment de Liona Boyd, Tom Cochrane et Red Rider, Susan Jacks, Powder Blues et Strange Advance, et de Payola$ et Rock and Hyde avec Cliff Jones.

En 1985, il coordonne l'enregistrement de « Tears Are Not Enough ». Il est l'un des fondateurs, avec Lou Blair et John Ford, de Penta Records (aujourd'hui disparue) en 1987, une maison de disques indépendante qui compte à un certain moment deux autres clients d'Allen parmi ses musiciens, les chanteurs rock Raymond May et Paul Laine. Allen étend ses activités à la musique country, ajoutant la chanteuse Martina McBride à ses artistes et Anne Murray en 1995. Outre les musiciens, Allen est l'agent de plusieurs olympiens canadiens et d'autres athlètes. À la radio, il anime « Sound Off with Bruce Allen » et « Bruce Break ».

Personnage coloré mais néanmoins grandement respecté, Bruce Allen est nommé gérant de l'année par le périodique Billboard (É.-U.) en 1985 et par The Record (Canada) en 1985 et 1987. Il reçoit le prix Walt Grealis pour l'ensemble de son activité dans l'industrie musicale aux prix Juno de 1987. En 1991, The Record le nomme à son panthéon de l'industrie. Seul Canadien à occuper un poste dans la Country Music Association de Nashville (1995-2003), il est nommé gérant de l'année de l'Association de la musique country canadienne en 2001. Il est entrepreneur de l'année de la région du Pacifique en 1996 et reçoit la Médaille d'or du jubilé de la reine. Allen est associé en affaires à Sam Feldman. Les archives de leur compagnie, A & F Music, sont conservées à la Bibliothèque nationale du Canada.

Écrits

« Management challenge », Canadian Musician (mars 1999).

Bibliographie

Peter GODDARD, « Rough-edged Allen fueled by frustration », Toronto Star (21 sept. 1985).

Tom HARRISON, « Wanna be a star? Bruce Allen is all it takes », CanMus, VIII (déc. 1986).

Perry STERN, « Bruce Allen is hot », ibid., VIII (déc. 1986).

Sorelle SAIDMAN, « The Irrepressible Bruce Allen », Nite Moves (août 1988).

Martin MELHUISH, « Bruce Allen shakes up the country scene », The Record, XIV, 3 oct. 1994.

Katherine MONK, « The beatitudes of Bruce », Vancouver Sun, 30 mars 1996.

Michael McCULLOUGH, « Entrepreneur of the Year », BC Business (oct. 1996).


Lecture supplémentaire

  • Goddard, Peter. "Rough-edged Allen fueled by frustration," Toronto Star, 21 Sep 1985

    Stern, Perry. "Bruce Allen is hot," CanMus, vol 8, Dec 1986

    Saidman, Sorelle. "The irrepressible Bruce Allen," Nite Moves, Aug 1988

    Melhuish, Martin. "Bruce Allen shakes up the country scene," The Record, 3 Oct 1994

    Jones, Craig. "Bruce Allen" Canadian Musician, vol 17, Aug 1995

    Monk, Katherine. "The beatitudes of Bruce," Vancouver Sun, 30 Mar 1996

    McCullough, Michael. "Entrepreneur of the Year," BC Business, Oct 1996