Anthony Rozankovic

​Anthony Rozankovic, compositeur, chef d’orchestre, pianiste, tromboniste (né le 22 juillet 1962 à Montréal au Québec).

Anthony Rozankovic, compositeur, chef d’orchestre, pianiste, tromboniste (né le 22 juillet 1962 à Montréal au Québec). Enfant, Anthony Rozankovic est membre de la chorale des Petits Chanteurs du Mont‑Royal; il étudie plus tard la composition, l’analyse musicale, la direction d’orchestre, le contrepoint, la fugue, l’harmonie et le trombone au Conservatoire de musique du Québecà Montréal. Il termine ses études au Conservatoire en 1990 et obtient un premier prix de composition dans la classe de Gilles Tremblay, après avoir déjà décroché plusieurs prix en analyse musicale et en harmonie. Au Conservatoire, il travaille avec Gaston Arel, Clermont Pépin, Jacques Faubertet Raffi Armenian.

Associé au mouvement de compositeurs québécois dit « génération fin de siècle », Anthony Rozankovic s’inscrit dans la continuité de l’héritage de modernité musicale de Serge Garant, un univers artistique au sein duquel la frontière entre musique savante et musique populaire s’estompe pour favoriser une approche plus inclusive d’influences musicales diversifiées. Dans sa musique, Anthony Rozankovic fait intervenir une grande diversité de genres et d’esthétiques, qu’il entrechoque et entrelace souvent au sein d’une même œuvre, semblant avoir intentionnellement conçu certaines de ses créations pour abolir les frontières entre des styles disparates et les rendre inclassables. Ainsi, une composition extraite de son catalogue de musique de concert peut s’avérer imprégnée de jazz, tout comme l’une de ses musiques de film peut avoir recours à des techniques typiques de la musique savante. Dans ce cadre, des éléments de musique tonale, modale et atonale se fondent pour générer un discours musical ludique s’appuyant sur une solide fondation rythmique.

Cet éclectisme musical amène Anthony Rozankovic à composer régulièrement du jazz, de la musique de concert et de la musique populaire ainsi que des partitions pour des films documentaires, des dramatiques ou des dessins animés. Il compose la musique de nombreux documentaires, notamment celle du Chemin du Roy qui lui vaut, en 1998, une sélection pour les prix Gémeaux de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision, et celle du Cœur d’Auschwitz de Carl Leblanc. Il collabore comme arrangeur, directeur musical et pianiste avec de nombreux musiciens des scènes jazz et pop de Montréal, notamment La Bande Magnétik et Florence K. Il assure la direction musicale pour la diffusion de Vous m’en lirez tant sur Radio‑Canada de 2005 à 2009.

Sa musique de concert est programmée par de nombreuses organisations et sociétés de concert, notamment la Société de musique contemporaine du Québec(SMCQ). En 2000, Anthony Rozankovic fait partie des 18 compositeurs de la Symphonie du millénaire, un événement majeur produit par la SMCQ. En 2010, l’Orchestre symphonique de Toronto interprète, en première, son conte musical L’aventurier de l’air perdu sur un texte de Stanley Péan. En 2011, il contribue aux Symphonies portuaires données au musée Pointe‑à‑Callière à Montréal. Parmi les groupes et les solistes ayant interprété ses œuvres, on trouve le Quatuor Arthur‑Leblanc, l’Ensemble contemporain de Montréal(ECM) et la pianiste Louise Bessette.

Prix

Anthony Rozankovic a reçu plusieurs récompenses et prix. En 1986, il obtient le prix Godfrey Ridout de la CAPAC(association des auteurs, des compositeurs et des éditeurs du Canada) pour sa composition Le chat. En 1989, il reçoit une bourse de la fondation McAbbie. L’ADISQ(Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo) lui octroie, en 1995, un prix dans la catégorie Meilleur arrangement ainsi qu’une sélection, en 2000, dans la catégorie Meilleur album pour D’où cé qu’on vient, where do we go?

Choix de compositions

Octuor

1987

Octuor à vent

Pas de deux

1988

Clarinette basse, trombone

Figabone

1989

Trombone, orchestre

Hoketus

1989

Piano, orchestre

Les signes du soleil

1990

Violon, piano

Operamadeo (un hommage « graffiti » à Mozart)

1991

Ouverture « Peekaboo »

1994

Concerto pour deux clavecins

1996

Clavecin, orchestre de chambre

Lume

1998

Quatuor à cordes, hautbois

Symphonie du millénaire

2000

333 musiciens, 2 000 carillonneurs, 15 cloches, un orgue, un carillon de 56 cloches et deux camions de pompiers. Œuvre collective composée par Serge Arcuri, Walter Boudreau, Yves Daoust, Alain Dauphinais, André Duchesne, Louis Dufort, Sean Ferguson, Michel Gonneville, André Hamel, Alain Lalonde, Estelle Lemire, Jean Lesage, Luc Marcel, Marie Pelletier, John Rea, Anthony Rozankovic et Gilles Tremblay avec des arrangements de Denys Bouliane

L’aventurier de l’air perdu

2009

Orchestre, acteur

Pigeon Biset

2010

Piano

Signé Samuel de Champlain

2011

Sirènes de bateaux, sifflets de train, guitare électrique, percussions, échantillons électroniques, vuvuzela, chœurs d’enfants

Discographie sélective

Musiques de Montréal. 1990. Nouvel Ensemble Moderne. UMMC 105 UMMUS

D’où cé qu’on vient, where do we go? 1999. Amberola AMBP cd 7130