Antigonish, Mouvement d'

Mouvement social et économique commandité par le service d'éducation permanente de l'université St. Francis Xavier, à Antigonish, en Nouvelle-Écosse.

Antigonish, Mouvement d'

Mouvement social et économique commandité par le service d'éducation permanente de l'université St. Francis Xavier, à Antigonish, en Nouvelle-Écosse. Pendant les années 20, à la suite de plusieurs décennies de problèmes dans les pêches, les mines et l'agriculture dans l'est de la Nouvelle-Écosse, l'université s'engage dans une série de programmes sociaux et économiques. En 1928, elle établit son service d'éducation permanente. Dirigé par le père Moses Coady, le service s'inspire grandement des idées du père J.J. « Jimmy » Tompkins et bénéficie fortement du talent d'organisateur de l'adjoint de Coady, A.B. Macdonald.

Le « mouvement d'Antigonish » est tout à fait exceptionnel. C'est un mouvement catholique libéral à un moment où le conservatisme est dominant au sein de l'Église catholique romaine (voir Catholicisme; Action catholique). Il préconise l'enseignement aux adultes comme moyen d'amélioration sociale et d'organisation économique. Généralement, un organisateur du mouvement se présente dans une communauté et utilise ses contacts pour y convoquer une réunion publique afin d'évaluer les forces et les problèmes de la communauté. On crée ensuite un cercle d'étude et on élabore un programme comprenant une série de réunions. Habituellement, à la fin de ces rencontres, une ou plusieurs coopératives sont créées pour aider à vaincre les difficultés identifiées lors des discussions. La coopérative de credit est la forme de coopérative la plus commune, mais le mouvement organise également des coopératives de vente de poisson, de vente au détail, de construction domiciliaire et de mise en marché de produits agricoles.

Au cours des années 30, le mouvement d'Antigonish s'étend, ou est imité, dans plusieurs régions des provinces atlantiques. Il devient également connu dans d'autres régions du Canada et aux États-Unis en raison de la publicité que lui font ses propres chefs, les Églises et le mouvement des caisses populaires. Pendant les années 40, une série d'articles et de livres font connaître le mouvement en Europe, en Amérique latine et en Asie. Dans les années 50, des agents de l'éducation des adultes et des animateurs sociaux commencent à étudier le mouvement à Antigonish et, en 1959, le Coady International Institute est fondé.

L'institut, centre d'action sociale et d'enseignement aux adultes, attire très vite des étudiants venus suivre des cours sur la méthode d'Antigonish. À leur retour en Asie, en Amérique latine et en Afrique, ils essaient de reproduire, avec plus ou moins de succès, les premières réussites du mouvement en Nouvelle-Écosse. Dans les dernières années, le mouvement joue un rôle important dans les programmes canadiens d'aide extérieure.

Depuis les années 50, le mouvement d'Antigonish a de la difficulté à maintenir ses groupes d'étude localement. L'arrivée de la télévision, l'amélioration du système routier et une amélioration continue du niveau de vie rendent difficile le rassemblement de groupes pour une étude soutenue et une action communautaire. De façon à maintenir ses acquis, le mouvement est forcé d'utiliser de nouveaux médias, comme la télévision, pour faire face aux problèmes courants qui, pour la plupart, ne peuvent être résolus par les coopératives. Le succès de ces efforts n'est pas aussi facile à démontrer que les réalisations concrètes des années 30 et 40.

Voir aussi Téléenseignement; Mouvement coopératif.


Lecture supplémentaire

  • Anne M. Alexander, The Antigonish Movement: Moses Coady and Adult Education Today (1997); G. Baum, Catholics and Canadian Socialism (1980); M.M. Coady, Masters of Their Own Destiny (1963); A.F. Laidlaw, ed, The Man from Margaree (1971).