Argiles

Les argiles constituent un groupe complexe de minéraux industriels qui ont chacun leur minéralogie, et qui ont des habitats et des usages différents.

Argiles

Les argiles constituent un groupe complexe de minéraux industriels qui ont chacun leur minéralogie, et qui ont des habitats et des usages différents. Ce sont tous des minéraux naturels d'apparence terreuse, de granulométrie fine et qui sont composés surtout de silicates hydratés d'aluminium, auxquels s'ajoutent du fer, des alcalis et des éléments alcalino-terreux.

La valeur commerciale des argiles et des argiles schisteuses dépend de leurs propriétés physiques (c'est-à-dire qu'elles doivent être suffisamment plastiques pour se laisser facilement mouler, avoir une bonne résistance mécanique, un faible retrait, et une faible déformation sous charge), et de la proximité des marchés où les produits d'argile sont utilisés.

Les argiles communes et les argiles schisteuses sont les principales matières premières extraites de dépôts au Canada. Elles servent à fabriquer des produits tels les briques ordinaires de construction, des tuiles pour toits et des tuyaux de drainage. Presque toute la production de ces argiles est utilisée par les consommateurs locaux.

Les argiles réfractaires sont utilisées principalement pour fabriquer des produits à forte résistance thermique comme les briques réfractaires et les creusets. Les dépôts d'argile réfractaire connus au Canada ne sont pas assez réfractaires pour résister aux hautes températures et ont besoin d'addition en alumine.

Les argiles à poterie sont intermédiaires entre les argiles communes de qualité inférieure et les argiles kaolinitiques réfractaires de haute qualité. Elles sont utilisées pour la fabrication de conduits d'égouts, de revêtements intérieurs de cheminées, briques de parement, contenants tels pots, cruches, et vases, et par des potiers professionnels et amateurs.

Les argiles plastiques sont très résistantes à la chaleur et sont composées de particules fines de kaolin, de quartz, d'illite et de mica. On les emploie surtout dans la fabrication de poterie, de vaisselle, de tuiles pour murs, de pièces sanitaires (c'est-à-dire les salles de bain). Elles sont également utilisées comme agent de remplissage dans les caoutchoucs, les plastiques, les peintures et les adhésifs.

L'usage à grande échelle au Canada de ces argiles a été limité par les faibles réserves de nos dépôts et par l'éloignement des marchés.

Le kaolin est une argile de haute qualité qui contient une plus grande quantité d'alumine et un peu moins de silice que les argiles plastiques. Les dépôts connus de kaolin au Canada n'ont pas été développés à cause des coûts de traitement élevés pour séparer les minéraux de kaolinite des autres minéraux. Pour cette raison, tout le kaolin utilisé au Canada est importé, surtout des États-Unis. En 1997, les importations de kaolin des États-Unis se sont chiffrées à 700 000 tonnes pour une valeur de 81 millions de dollars US. Le kaolin est surtout utilisé comme matière de charge (agent de remplissage) et de recouvrement du papier dans l'industrie des pâtes et papiers. Il est également utilisé dans les plastiques, les peintures et le caoutchouc.

Les argiles communes et les argiles schisteuses sont extraites dans la plupart des provinces au Canada. Cependant, on essaie de trouver des dépôts qui contiennent des argiles ayant de meilleures caractéristiques au séchage et à la cuisson. On trouve des argiles réfractaires dans la formation Whitemud dans le Sud de la Saskatchewan, dans le Sud-Est de l'Alberta et à Sumas Mountain en Colombie-Britannique. En Nouvelle-Écosse, certaines argiles de Shubenacadie sont assez résistantes à la chaleur pour être utilisées dans des applications réfractaires de qualité moyenne. Les argiles de Muskodoboit ont déjà été utilisées par des fonderies dans les provinces de l'Atlantique. La formation Whitemud est la principale source d'argile à poterie au Canada. Les argiles communes et les argiles schisteuses sont extraites à partir d'opérations à ciel ouvert qui utilisent de l'équipement minier moderne. Leur traitement consiste à les broyer, tamiser, mélanger, traiter (conditionner) avec de l'eau, à en faire l'extrusion et à les cuire et sécher. Le traitement des argiles réfractaires et de la bentonite (une argile absorbante et gonflante) est plus spécialisé et peut impliquer la calcination, dans le cas de l'argile réfractaire, et l'activation (pour la rendre plus réactive) à l'acide, dans le cas de la bentonite.

Les produits d'argiles sont fabriqués dans presque toutes les provinces au Canada. En 1997, la production canadienne de produits d'argile s'élevait à environ 130 millions de dollars.