Aria

Aria. Seule revue de langue française, en Amérique, consacrée à l'art lyrique. Elle fut d'abord publiée à Montréal en janvier 1978 sous le nom de Bulletin de l'ASLQ (Les Amis de la Scène lyrique du Québec). Le titre Aria fut adopté lors de la parution du volume II en décembre 1978.
Aria. Seule revue de langue française, en Amérique, consacrée à l'art lyrique. Elle fut d'abord publiée à Montréal en janvier 1978 sous le nom de Bulletin de l'ASLQ (Les Amis de la Scène lyrique du Québec). Le titre Aria fut adopté lors de la parution du volume II en décembre 1978.


Aria

Aria. Seule revue de langue française, en Amérique, consacrée à l'art lyrique. Elle fut d'abord publiée à Montréal en janvier 1978 sous le nom de Bulletin de l'ASLQ (Les Amis de la Scène lyrique du Québec). Le titre Aria fut adopté lors de la parution du volume II en décembre 1978. Publiée trimestriellement, la revue contient des articles de fonds sur l'opéra, des entrevues avec de jeunes artistes et des personnalités de l'art lyrique, des portraits d'artistes canadiens et étrangers, des articles sur les grands festivals européens et les organismes musicaux d'ici, des recensions de livres et de spectacles, une chronique du disque et un calendrier des événements. Daniel Moisan en fut le coordinateur la première année, puis le rédacteur en chef jusqu'en 1983, alors que Maryse Angrignon Sirois lui succéda à titre de directrice et de rédactrice en chef. À partir de 1990, Claude Routhier a assuré le poste de rédacteur en chef. Lors de l'édition du 25e numéro de la revue au printemps 1984 (vol. VII no 1), la Société d'édition de la revue Aria annonçait la création de la bourse Aria offerte annuellement à l'étudiant qui s'est le plus distingué à l'Atelier lyrique de l'Opéra de Montréal. De cette façon, Aria veut venir en aide aux jeunes chanteurs ayant des aptitudes pour entreprendre une carrière professionnelle. Les gagnants ont été Yolande Parent (1985), Grégoire Legendre (1986), Robert MacLaren (1987), Phillip Ens (1988), Hélène Fortin (1989), Desmond Byrne (1990) et Élaine Lemieux (1991).