Association des femmes compositeurs canadiennes/Association of Canadian Women Composers

Association des femmes compositeurs canadiennes/Association of Canadian Women Composers. Fondée en 1980 par Carolyn Lomax, écrivaine et communicatrice, pour promouvoir les intérêts des compositrices au Canada.

Association des femmes compositeurs canadiennes/Association of Canadian Women Composers

Association des femmes compositeurs canadiennes/Association of Canadian Women Composers. Fondée en 1980 par Carolyn Lomax, écrivaine et communicatrice, pour promouvoir les intérêts des compositrices au Canada. Elle se donne pour objectifs d'encourager l'exécution des œuvres composées par des femmes, de faire connaître les compositrices au Canada et à l'étranger, de les appuyer dans la réalisation de leurs possibilités créatrices et de promouvoir l'excellence en matière de composition. L'association comporte diverses catégories de membres (actives, affiliées, associées et compositrices en formation) et seules les femmes peuvent y adhérer.

Elle compte au départ quelque 40 membres dans le pays, nombre qui a plus que doublé en 2002. Le répertoire pour les membres est publié pour la première fois en 1987 et il est distribué dans les bibliothèques et les départements de musique de toute l'Amérique du Nord. Il est disponible sur Internet depuis 1999. Ses rencontres annuelles, organisées dans diverses villes, comportent des ateliers, des conférences ou spectacles ainsi que des présentations en concert des œuvres des membres. Au fur et à mesure de son expansion, l'AFCC a de plus en plus de mal à conserver son caractère national. Convaincues que l'avancement des compositrices est nécessairement tributaire de la collaboration des femmes engagées dans tous les autres aspects de la vie musicale, les membres de la région de Vancouver fondent en 1990 leur propre groupe, Women in Music.

L'association publie, trois fois par année, le ACWC Bulletin, de langue anglaise, avec la participation de collaboratrices d'Australie, d'Europe, d'Asie et des États-Unis. Des membres vont d'un endroit à l'autre pour ouvrir des horizons neufs aux femmes engagées dans la musique et leur faire part de la conjoncture politique et des stratégies qui ont réussi ailleurs. Carolyn Lomax est la première présidente de l'ACWC/AFCC (1980-1982) et Ann Southam lui succède (1980-1988). Parmi ses membres, on retrouve plusieurs compositrices bien connues comme Diana McIntosh, Linda Bouchard, Alice Ho, Ann Southam et Hildegard Westerkamp.

En 1990, le milieu accorde aux femmes compositeurs une meilleure place grâce aux concerts et documentaires radiophoniques (en particulier ceux des postes CFRO de Vancouver et CKLN de Toronto), aux concours à candidatures exclusivement féminines, à la publication de l'International Encyclopedia of Women Composers et aux programmes d'études universitaires portant sur les femmes. Au début des années 1990, les femmes canadiennes ont cependant encore du mal à se faire reconnaître comme compositrices, ce qui confirme la nécessité pour l'AFCC de poursuivre son action.

En 1998, un concert d'orchestre intitulé Excentricities, présentant les œuvres de compositrices canadiennes, est produit au Glenn Gould Studio. Figurent au programme des compositions de Diane Chouinard, Alice Ho, Diana McIntosh, Svetlana Maksimovic, Kye Marshall, Elma Miller et Anita Perry, interprétées par le Composers' Orchestra sous la direction de Gary Kulesha. Il est commandité en partie par Ann Southam (membre de l'ACWC qui offre souvent son soutien financier), par la fondation de la SOCAN et par le Conseil des Arts de l'Ontario et il est diffusé à Radio Two de la SRC.

En 2002, l'ACWC célèbre son vingtième anniversaire avec un évènement en collaboration de quatre jours intitulé Then, Now and Beyond : A Festival of Music by Women, impliquant la Société de musique de chambre d'Ottawa, l'Université d'Ottawa et l'Université Carleton. Il comprend une série de concerts qui explorent la créativité musicale des femmes dans l'histoire. On peut y entendre des œuvres de Fanny Mendelssohn, de Clara Schumann et de Hildegard von Bingen ainsi que des œuvres contemporaines des principales compositrices canadiennes. L'évènement présente des interprétations de Ribbon de Linda Catlin Smith, de Toccata de Vivian Fung, de Time, Space and Context : The Last 23 Days de Nicole Carignan, de Song of Life de Jana Skarecky, de Oracle de Elma Miller, d'Attending to Sacred Matters de Hildegard Westerkamp, de Cantigas d'Anita Sleeman, de Hockey Night in Canada de Dolores Claman et de T.S. from Men I have Known d'Elizabeth Raum. Les concerts sont diffusés à Radio Two de la SRC.

En 2002, Ann Southam, Mary Gardiner, Rhené Jaque et Anita Sleeman deviennent membres honoraires à vie de l'ACWC.

Bibliographie

« Association of Women Composers », OCan, VIII (mars 1981).

« Ann Southam : interview with Tina Pearson », Newsletter (ACWC/AFCC) (automne 1986).

Carolyn LOMAX, « Women composers band together », Music, III (nov.-déc. 1986).

Aaron I. COHEN, International Encyclopedia of Women Composers, 2e éd. (New York 1987).

Mary GARDINER, « Canadian women composers : the double hurdle », Musicanada 2000 : A Celebration of Canadian Composers, éd S. Timothy Maloney (Montréal 2001).

ACWC bulletin


Lecture supplémentaire

  • 'Association of Women Composers,' OCan, vol 8, Mar 1981

    'Ann Southam: interview with Tina Pearson,' Newsletter (ACWC/AFCC), Fall 1986

    Lomax, Carolyn. 'Women composers band together,' Music, vol 3, Nov-Dec 1986

    Cohen, Aaron I. International Encyclopedia of Women Composers, second edn (New York 1987)

    Gardiner, Mary. 'Canadian women composers: the double hurdle,' Musicanada 2000: A Celebration of Canadian Composers, ed S. Timothy Maloney (Montreal 2001)

    ACWC Bulletin

Liens externes