Barre du jour, La

Fondé en 1965 par Nicole BROSSARD, Marcel Saint-Pierre, Roger Soublière et Jan Stafford, La Barre du jour (BJ) est une revue dont l'objectif est de stimuler l'écriture et de transformer la production aussi bien que la lecture de la littérature.

Barre du jour, La

Fondé en 1965 par Nicole BROSSARD, Marcel Saint-Pierre, Roger Soublière et Jan Stafford, La Barre du jour (BJ) est une revue dont l'objectif est de stimuler l'écriture et de transformer la production aussi bien que la lecture de la littérature. En 1977, La Barre du jour devient La Nouvelle Barre du jour (NBJ) sous l'impulsion de Brossard (qui quitte la direction en 1979), de Michel Gay et de Jean Yves Collette. Malgré un changement à la direction en septembre 1981, qui passe à Hugues Corriveau, à Louise Cotnoir et à Lise Guèvremont, l'objectif de la revue demeure inchangé. Collette et Gay en reprennent la direction en 1984 et y demeurent jusqu'à la cessation de la publication en 1990.

Dès les débuts, La Barre du jour cherche à allier la recherche formelle et la reconnaissance d'une certaine tradition. La revue présente donc des oeuvres inédites signées Charles GILL, Louis-Joseph QUESNEL, Nérée Beauchemin, Saint-Denys GARNEAU, Gaëtane de Montreuil et Émile NELLIGAN. En abandonnant le thème du pays (voir ROMAN DE LANGUE FRANÇAISE) et en évitant les luttes révolutionnaires, il se démarque de L'Hexagone et de PARTI PRIS. La Barre du jour privilégie les articles sur la théorie et le formalisme, puis La Nouvelle Barre du jour favorise la fiction et la théorie littéraire appliquée et publie à la fois des articles théoriques et des articles sur les luttes concrètes du féminisme. Par ailleurs, sont publiés des articles portant sur divers sujets tels que l'histoire de la littérature et la théorie littéraire, ainsi que des numéros spéciaux qui sont consacrés à des genres comme le fantastique et la science-fiction.

La Nouvelle Barre du jour est un laboratoire de création et de recherche littéraire, un atelier d'écriture permanent, attirant les collaborateurs selon ses besoins. La revue ne se contente pas de faire écho aux tendances littéraires du Québec, elle en est également la source. Même si elle est parfois répétitive par les thèmes et les sujets qu'elle aborde, l'importance de son rôle dans la littérature québécoise est indéniable. Voir aussi PÉRIODIQUES LITTÉRAIRES DE LANGUE FRANÇAISE.