Bataille de Paardeberg

La bataille de Paardeberg est la première victoire importante des Britanniques pendant la guerre des Boers depuis la « semaine noire » (du 10 au 15 décembre 1899). Face à une nouvelle offensive britannique dirigée contre leurs capitales, les Afrikaners offrent une résistance à Paardeberg, sur la rivière Modder, à quelque 130 km de Bloemfontein.
La bataille de Paardeberg est la première victoire importante des Britanniques pendant la guerre des Boers depuis la « semaine noire » (du 10 au 15 décembre 1899). Face à une nouvelle offensive britannique dirigée contre leurs capitales, les Afrikaners offrent une résistance à Paardeberg, sur la rivière Modder, à quelque 130 km de Bloemfontein.


Majuba Day, Afrique du Sud

Bataille de Paardeberg

La bataille de Paardeberg est la première victoire importante des Britanniques pendant la guerre des Boers depuis la « semaine noire » (du 10 au 15 décembre 1899). Face à une nouvelle offensive britannique dirigée contre leurs capitales, les Afrikaners offrent une résistance à Paardeberg, sur la rivière Modder, à quelque 130 km de Bloemfontein. Le 1er contingent canadien combat d'abord au gué de Paardeberg le 18 février 1900 où, après avoir essuyé le feu de l'ennemi pendant des heures sous un soleil de plomb, il reçoit l'ordre de mener un assaut suicidaire. Le second engagement a lieu le 27 février, à 3 km du gué. Les Canadiens, attaquant avant l'aube, font face au tir de fusil cinglant des Afrikaners. Bien que le régiment reçoit l'ordre de battre en retraite, deux compagnies des Maritimes, qui n'ont pas entendu l'ordre ou n'en tiennent pas compte, restent sur leur position et ripostent par le feu. Peu de temps après, le général Piet Cronje et quelque 4000 Afrikaners épuisés capitulent. Le Canada perd 31 hommes dans la bataille de Paardeberg et 92 autres sont blessés.


//