Bell, Leslie

Leslie (Richard) Bell. Chef de choeur, éducateur, écrivain, arrangeur, compositeur (Toronto, 5 mai 1906 - 19 janvier 1962). B.A. (Toronto) 1930, M.A. (ibid.) 1931, D.Mus. (Montréal) 1946.

Bell, Leslie

Leslie (Richard) Bell. Chef de choeur, éducateur, écrivain, arrangeur, compositeur (Toronto, 5 mai 1906 - 19 janvier 1962). B.A. (Toronto) 1930, M.A. (ibid.) 1931, D.Mus. (Montréal) 1946. Tout en étudiant (1917-25) avec Frederick Horwood au TCM (RCMT) et Louis Waizman, il joua de la clarinette et du saxophone dans les orchestres de Luigi Romanelli et Joe DeCourcy et dirigea plus tard son propre orchestre de danse. Il enseigna l'anglais, l'histoire et la musique (1935-39) au Parkdale Collegiate Institute (où Howard Cable, plus tard son associé à la SRC, fut l'un de ses élèves) et y fonda un choeur de jeunes filles, The Alumnae Singers (devenu Leslie Bell Singers). Il fut prés. de la section musique de l'Ontario Education Assn (OMEA) de 1939 à 1941. Prés. du dépt de musique de l'Ontario College of Education (1939-48), il enseigna aussi à l'Université Queen's (étés 1940-46) et à l'Université de Toronto (étés 1946-52). Plus tard pendant les années 1950, il partagea son temps entre la direction (il forma aussi les Leslie Bell Gleemen qui furent actifs peu de temps en 1957), le journalisme et la radio. Sa chronique musicale (étés 1946-62) au Toronto Daily Star, son poste de dir. adj. respondable de l'éducation musicale (1958-62) à The Canadian Music Journal, sa collaboration à plusieurs autres périodiques, son rôle de commentateur à la radio de la SRC et à CFRB, Toronto, témoignent de la diversité de ses goûts musicaux. Cofondateur (1959) et premier dir. exécutif de l'ACEM, il en dirigea le journal, TheCanadian Music Educator, de 1959 à 1962. Dans le Canadian Music Journal (printemps 1962), Geoffrey Payzant écrivait : « Il avait pour ambition déterminante de combler l'écart entre l'art musical et le grand public. Il fit sienne l'idée qu'il existe de la bonne et de la mauvaise musique populaire, de la bonne et de la mauvaise musique classique, et que le meilleur de l'une et de l'autre ont plus en commun qu'on ne l'admet généralement. »

Bell composa Variations on a French Noël pour quatuor à cordes, plusieurs oeuvres chorales pour voix de femmes ou voix mixtes publiées par Canadian Music Sales et Mills, et de nombreux arrangements folkloriques publiés par Canadian Music Sales, G.V. Thompson, Shawnee Press et Summy. Après la mort de Bell, la SRC et l'ACEM mirent sur pied la Leslie Bell Memorial Choir Competition en 1963-64 et 1965 (dont les lauréats respectifs furent l'Ensemble vocal Tudor de Montréal et l'Acadia Chapel Choir de Wolfville, N.-É.). Le prix Leslie Bell fut établi (1973) pour permettre à un chef de choeur de poursuivre des études supérieures. Administré par la Fédération chorale de l'Ontario, il a été attribué à Edward F. Moroney (1973), Robert Cooper (1974), David Christiani (1975), Carole Boyle (1976), Jean Ashworth-Gam (1977), Gerald Neufeld (1978), Brainerd Blyden-Taylor (1981), Richard Dacey (1983), Daniel Hansen (1984), David Fallis (1985), Karen Price-Wallace (1986), Laurence Ewashko (1988) et Andrew Slonetsky (1990).

Écrits

The Chorister : Theory and Sight Reading for Vocalists, 2 vol. (Toronto 1947-50).

« Popular music », Music in Canada.

« The Failure of music appreciation », CMJ, II (print. 1958).

« An experiment in national broadcasting », CMJ, V (hiv. 1961).


Lecture supplémentaire

  • Benson, Nathaniel. 'Choir conductor extraordinary,' U of T Alumni News, May 1952

    'Leslie Bell: 1906-1962,' Toronto Daily Star, 19 Jan 1962