Bell, Robert Edward

Robert Edward Bell, spécialiste de la physique atomique, professeur d'université (New Malden, Angleterre, 29 nov. 1918 --Vancouver, 1er avril 1992). Une fois diplômé de l'U. de la Colombie-Britannique (B.A. en 1939, M.A.

Bell, Robert Edward

Robert Edward Bell, spécialiste de la physique atomique, professeur d'université (New Malden, Angleterre, 29 nov. 1918 --Vancouver, 1er avril 1992). Une fois diplômé de l'U. de la Colombie-Britannique (B.A. en 1939, M.A. en 1941), il travaille sur la mise au point du RADAR au CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES pendant la Deuxième Guerre mondiale. Il reprend ses études aux cycles supérieurs à McGill en 1945 et reçoit un doctorat en physique nucléaire en 1948, tout en étant déjà membre du personnel de recherche du projet d'Énergie atomique Canada à Chalk River.

En 1952, il se joint au personnel de McGill et, en 1960, il est promu professeur titulaire de physique au laboratoire Ernest-Rutherford, devenant professeur de physique émérite au moment de sa retraite, en 1983. Il occupe plusieurs postes importants à McGill, dont ceux de doyen et de vice-recteur, de 1970 à 1979. En plus d'être un atomicien de renommée internationale, il connaît un grand succès à titre de professeur d'université.

Bell se distingue surtout pour sa contribution scientifique à l'étude de l'énergie d'interaction nucléaire entre un proton et un neutron, à l'invention de la méthode de chronométrage direct permettant de mesurer les processus nucléaires à une fraction de milliardième de seconde près, et à la découverte de la radioactivité protonique. Ses exploits lui valent de devenir membre de sociétés prestigieuses telles que l'American Physical Society en 1954, la Société royale du Canada en 1955 et la Royal Society of London en 1965.

En 1968, il reçoit la Médaille pour contribution exceptionnelle en physique de l'Association canadienne des physiciens (ACP). Il recevra également, au cours de sa carrière, des doctorats honorifiques de 10 universités canadiennes de premier plan, et sera fait compagnon de l'Ordre du Canada en 1971. Par ailleurs, il est président de l'ACP de 1965 à 1966 et de la Société royale du Canada, de 1978 à 1981. De 1981 à 1990, il est délégué canadien au Comité scientifique de l'OTAN, et, de 1983 à 1985, est nommé au poste de directeur de l'Arts, Sciences and Technology Centre de Vancouver.