Beloeil

Beloeil (Québec), constituée en ville en 1914, population de 22 458 habitants (recensement de 2016), de 20 783 habitants (recensement de 2011). Beloeil est située à 32 km à l’est de Montréal, sur la rive ouest de la rivière Richelieu, en face de Mont-Saint-Hilaire. Jean-Baptiste Hertel a été probablement celui qui a donné le nom à la ville en 1693. En admirant le panorama du sommet du mont Saint-Hilaire face à Beloeil, il se serait exclamé « Qu’elle est belle à œil! ».

Beloeil (Québec), constituée en ville en 1914, population de 22 458 habitants (recensement de 2016), de 20 783 habitants (recensement de 2011). Beloeil est située à 32 km à l’est de Montréal, sur la rive ouest de la rivière Richelieu, en face de Mont-Saint-Hilaire. Jean-Baptiste Hertel a été probablement celui qui a donné le nom à la ville en 1693. En admirant le panorama du sommet du mont Saint-Hilaire face à Beloeil, il se serait exclamé « Qu’elle est belle à œil! ».

Beloeil

Beloeil, ville du Qc; population 18 927 (recens. 2006), 19 053 (recens. 2001); constitué en 1914. Beloeil est située à 32 km à l'est de Montréal, sur la rive Ouest de la rivière Richelieu, en face de Mont-Saint-Hilaire.

Histoire
La colonisation de Beloeil commence au cours du premier quart du 18e siècle. En 1754, toutes les terres disponibles sont concédées. Une collectivité agricole prospère se développe autour de la seigneurie de Beloeil, octroyée en 1694 à Joseph Hertel, qui la vend ensuite à Charles Le Moyne de Longueuil en 1711, et de la paroisse Saint-Mathieu, créée en 1772. La municipalité de paroisse de Saint-Mathieu-de-Beloeil, établie en 1855, comprend le village de Beloeil, qui deviendra municipalité autonome en 1903.

La construction d’une poudrière (installation de stockage de poudre) en 1878 mène à l’implantation d’une importante usine de munitions de la Canadian Industries Limited, dont la production joue un rôle important au cours des deux guerres mondiales. L’augmentation de population qui s’en suit est en partie responsable de la constitution de Beloeil en tant que ville en 1914. À la suite de la construction de la Transcanadienne au début des années 60, Beloeil devient une banlieue résidentielle de Montréal. Sa population, qui était alors aux alentours de 6000 habitants, triple au cours des trois décennies suivantes.

Vie culturelle

Les résidents ainsi que les visiteurs peuvent profiter de la réserve naturelle Gault et peuvent visiter la maison historique Prévert. Les lieux culturels de la ville sont La Maison de la culture Villebon (construite en 1844) et le centre culturel. Le Théâtre des Hirondelles est un théâtre d’été renommé, situé dans la localité voisine de Saint-Mathieu-de-Beloeil.