Bernard Turgeon

Bernard (Joseph Roméo Vianney) Turgeon. Baryton, professeur, administrateur (Edmonton, 20 octobre 1931). Il reçoit sa formation musicale première à Edmonton, d'abord avec sa mère puis avec Jean Létourneau.

Bernard Turgeon

Bernard (Joseph Roméo Vianney) Turgeon. Baryton, professeur, administrateur (Edmonton, 20 octobre 1931). Il reçoit sa formation musicale première à Edmonton, d'abord avec sa mère puis avec Jean Létourneau. Il étudie au Conservatoire royal de musique avec George Lambert et Ernesto Vinci (1951-1955), à Vienne avec Ferdinand Grossman, Heinrich Schmidt et Helmut Froschauer (1959-1960) et à Londres avec Walter Jensch (1960-1963). Il participe à plusieurs productions de la Royal Conservatory Opera School à Toronto (University of Toronto Opera Division) de 1951 à 1955 et, en 1955, gagne le premier prix catégorie hommes au concours de la SRC « Singing Stars of Tomorrow ».

Interprète

Turgeon commence à chanter avec la Compagnie d'opéra canadienne (COC) en 1952 et se produit avec l'opéra du Sadler's Wells (1960-1963), en plus de remplir des engagements (années 1960) à l'Edmonton Opera et à ceux de Pittsburgh et San Diego. Il chante avec le Welsh National Opera en 1962, le Vancouver Opera en 1964, 1965 et 1979, et l'Opéra du Québec en 1973. Au cours de ces engagements, il enrichit son répertoire de plusieurs rôles : Amonasro dans Aïda, Bartolo dans Le Barbier de Séville, Conochar dans Deirdre, le Père dans Haensel et Gretel, Malatesta dans Don Pasquale, Masetto dans Don Giovanni, Maurizio dans I Quattro Rusteghi, Papageno dans La Flûte enchantée, Marcello et Schaunard dans La Bohème et Tonio dans I Pagliacci. Turgeon est Scarpia dans une production de l'Opéra du Québec de Tosca (1992) et tient des rôles secondaires dans des productions de Tosca du Pacific Opera Victoria (1997) et du Calgary Opera (1998).

Il chante aux festivals de Stratford (Ont.) en 1956 et 1965, de Vancouver en 1958, 1962 et 1964, d'Édimbourg et Glyndebourne en 1960 et au Colorado en 1967. Il se produit également en récital et avec orchestre dans tout le Canada et effectue des tournées en Union soviétique en 1971, 1972 et 1976. Comme soliste, il est invité par l'Orchestre philharmonique de Londres, l'Orchestre symphonique de Montréal, l'Orchestre symphonique de Toronto, l'Orchestre symphonique de Vancouver et d'autres.

La réalisation la plus remarquable de Turgeon est sans doute sa création du rôle titre de Louis Riel, production de la COC de l'opéra de Somers. Sa conception du rôle est si réussie qu'il est réengagé lors des reprises de l'opéra en 1968 et 1975, et lors de sa production à la télévision par la SRC en 1969. À la suite de la première, John Kraglund écrit : « Texte et musique sont tous deux rendus de façon impressionnante par Bernard Turgeon dans le rôle titre, car il paraît parfaitement bilingue. Dans son interprétation dramatique, il révèle les aspects divergents du caractère de Riel, curieux mélange de mysticisme, de réalisme, de simplicité chaleureuse, de patriotisme et de folie. Au point de vue musical, il passe de la déclamation passionnée dans l'argumentation d'ordre politique au lyrisme extatique dans sa vision de lui-même réincarnant David, et dans ses confrontations avec sa mère et sa soeur » (Globe and Mail, Toronto, 25 septembre 1967).

Professeur et administrateur

Turgeon dirige les départements de chant et d'opéra à l'Université de l'Alberta de 1967 à 1975 et à la School of Fine Arts du Centre d'Arts de Banff de 1970 à 1978. En 1978, il est nommé directeur de la division chant et opéra à l'Université de Victoria. Il vient s'établir à Montréal en 1989 pour occuper un poste semblable à l'Atelier d'opéra de McGill. En 2001, Turgeon est membre de la Faculté de musique de McGill et, en 2003, il fait partie de la faculté, aux côtés de Stuart Hamilton, du Okanagan Vocal Arts Festival.

Discographie

Beethoven Elegischer Gesang : Quat à cdes Orford; 1970; CBC SM-147.

Gilbert et Sullivan Trial by Jury : Ch du Festival de Glyndebourne, O Pro Arte, Sargent c orch, Turgeon (Foreman of the Jury); 1960; Angel S-35966 et EMI-CDS7-47779-8 (CD).

Hutchinson, Moussorgsky et autres : Brough p; 1967; CBC Expo-27.

Moussorgsky, Franck, Duparc, Ravel : mélodies; Helmer p; 1970; CBC SM-121.

Somers Louis Riel : Ch de la COC, OCNA, Feldbrill c orch, Turgeon (Riel); 1975; 3-Centredisques CMC-24-25-2685.

Bibliographie

« Canadians in profile : Bernard Turgeon », OpCan (été 1973).

Ruby MERCER, « An interview with Bernard Turgeon », ibid. (oct. 1975).

Maryse ANGRIGNON SIROIS, « Bernard Turgeon : un baryton des Prairies », Aria, XIII (été 1990).


Lecture supplémentaire

  • 'Canadians in profile: Bernard Turgeon,' OpCan, Summer 1973

    Mercer, Ruby. 'An interview with Bernard Turgeon,' OpCan, Oct 1975

    Angrignon Sirois, Maryse. 'Bernard Turgeon: un baryton des Prairies,' Aria, vol 13, Summer 1990