Bigorneau

Les littorines occupent généralement la partie supérieure de la zone intertidale rocheuse où elles broutent sur les algues à l'aide d'une radula, un organe en forme de ruban couvert de plusieurs centaines de dents minuscules.

Bigorneau
Les bigorneaux habitent la zone rocheuse intertidale o\u00f9 il se nourrissent de mati\u00e8res algaires gr\u00e2ce \u00e0 un organe enrubanné et couvert de plusieurs centaines de dents minuscules (illustration de Claire Tremblay).

Bigorneau

Le Bigorneau, aussi appelé littorine, est un escargot comestible de la zone intertidale appartenant au genre Littorina. Les littorines forment un groupe assez évolué de MOLLUSQUES de la classe des GASTÉROPODES et de la sous-classe des Prosobranches. On en trouve six espèces dans les eaux côtières canadiennes. Le Bigorneau anglais ou irlandais ou vignot (Littorina littorea) a été introduit en 1850 sur la côte Est depuis l'Europe de l'Ouest, où sa chair est très appréciée. La Littorine jaune (L. obtusata) est une autre espèce de la côte atlantique que l'on trouve généralement associée aux algues des côtes rocheuses. La Littorine quadrillée (Littorina scutulata) est une espèce dominante de la zone intertidale de la Colombie-Britannique où elle vit parmi les BALANES du haut littoral. En Californie, où s'étend sa répartition vers le sud, cette espèce est en compétition avec la Littorine érodée (L. Planaxis).

Les littorines occupent généralement la partie supérieure de la zone intertidale rocheuse où elles broutent sur les algues à l'aide d'une radula, un organe en forme de ruban couvert de plusieurs centaines de dents minuscules. Cet organe d'alimentation sort d'une tête en forme de museau qui supporte une paire de tentacules portant chacun un oeil simple. Les individus sont à sexes séparés et la fertilisation est interne. Certaines espèces libèrent des capsules d'oeufs pélagiques desquelles émergent les larves. D'autres couvent leurs oeufs et donnent naissance à des larves ou à de petites littorines.


En savoir plus

Liens externes