Cécité et amblyopie

Au Canada, le plus important organisme visant à soutenir les aveugles est l'Institut national canadien pour les aveugles (INCA) qui possède neuf divisions géographiques et plus de soixante bureaux régionaux. La bibliothèque de l'INCA pour les aveugles dessert également toutes les régions du Canada.

Baker, Edwin Albert
Lieutenant-colonel Edwin A. Baker (avec la permission de l'Institut national canadien pour les aveugles).

Cécité et amblyopie

Au Canada, comme dans plusieurs autres pays, la cécité est définie de façon à y inclure des personnes qui ont une certaine capacité visuelle. L'expression 6/60 (20/100) signifie que les personnes considérées comme aveugles doivent s'approcher à 6 mètres (20 pi) d'un objet pour le voir, alors que les personnes ayant une vue normale (vision de 6/6, 20/20) peuvent voir le même objet à une distance de 60 m. Ceux qui possèdent 10 p. 100 ou moins d'une vision normale sont donc considérés aveugles. Cette définition de la cécité fournit un modèle pratique pour les organismes de services sociaux et les institutions médicales, gouvernementales et d'enseignement.

Au Canada, le plus important organisme visant à soutenir les aveugles est l'Institut national canadien pour les aveugles (INCA) qui possède neuf divisions géographiques et plus de soixante bureaux régionaux. La bibliothèque de l'INCA pour les aveugles dessert également toutes les régions du Canada. Cet institut a été fondé pour « améliorer la condition des personnes aveugles et des handicapés visuels, pour prévenir la cécité et promouvoir des services qui pourraient augmenter leur vision ». Il gère une variété de programmes sociaux, de réadaptation, de prévention et d'information publique.

D'autres organismes offrent des services aux aveugles et aux handicapés visuels, dont le Conseil canadien des aveugles (un organisme de défense des droits des aveugles) et l'Association montréalaise pour les aveugles qui possède une école élémentaire. Des écoles similaires existent à Brantford (W. Ross Macdonald School), à Longueuil (École Jacques Ouellette) et à Halifax (Sir Frederick Fraser School).

Les personnes qui estiment que le mot aveugle possède des connotations psychologiques et sociales qui ne s'appliquent pas à leur cas parce qu'elles ont conservé une certaine capacité visuelle préfèrent les termes handicap visuel ou amblyopie. Plusieurs groupes d'aveugles et d'amblyopes dont la Blind Organization of Ontario with Self-Help Tactics (BOOST) et le Regroupement de l'association des amblyopes et des aveugles du Québec ont joué un rôle important dans la conception de la cécité et des handicaps visuels.

Les statistiques concernant le nombre d'aveugles et d'amblyopes au Canada sont conservées dans un registre de l'INCA, où les personnes s'inscrivent volontairement. Selon ce registre, il existe plus de 80 000 aveugles et amblyopes au Canada (1994). Les responsables de l'INCA estiment qu'environ 90 p. 100 de ces personnes possèdent une certaine capacité visuelle.

Causes de la cécité

Il y a, au Canada, à peu près quatre causes majeures de cécité et d'amblyopie : dégénérescence maculaire, rétinopathie diabétique, glaucome et cataractes. Les autres cas sont causés par diverses maladies, des prédispositions génétiques ou des accidents.

Dégénérescence maculaire
La macula est un point situé près du centre de la rétine. Cette zone est responsable de la perception des couleurs. Si la macula se détériore, le centre du champ visuel se trouble et la capacité de lire se perd. La dégénérescence maculaire semble faire partie du processus normal du vieillissement.

Rétinopathie diabétique
La rétine comporte des cellules nerveuses sensibles à la lumière et des fibres qui transmettent les images au cerveau. Elle est irriguée par un réseau de vaisseaux sanguins. Chez certains diabétiques, ces fins vaisseaux deviennent plus fragiles et se mettent à saigner, entraînant la perte de la vue (voir Diabetes sucré).

Glaucome
Cette maladie de l'oeil est associée à une pression anormale dans l'oeil qui cause la dégénérescence de la papille optique et des anomalies du champ visuel.

Cataractes
Une cataracte est une opacification du cristallin. Le rôle du cristallin est de focaliser sur la rétine les rayons lumineux qui entrent dans l'oeil. Quand le cristallin devient opaque, ces rayons ne peuvent plus pénétrer dans l'oeil et le sujet perd la vue. Le seul traitement est l'ablation chirurgicale du cristallin (voir Ophtalmologie).

Plusieurs techniques chirurgicales ont été élaborées pour venir en aide aux amblyopes. Les enfants souffrant de cataractes congénitales sont opérés avant l'âge d'un an et munis de lentilles cornéennes. Le laser est utilisé dans certains cas de rétinopathie diabétique, de glaucome et de dégénérescence maculaire. Plusieurs personnes ayant une vision partielle ont recours à diverses techniques ou appareils correcteurs.

La cécité ou l'amblyopie n'empêchent pas une personne de vivre pleinement. Bon nombre d'aveugles poursuivent des carrières, fréquentent des écoles et des universités et participent à des activités récréatives. Par ailleurs, d'autres aveugles et amblyopes canadiens n'ont pas été aussi avantagés et ont besoin de services sociaux et de services de réadaptation intensifs.


Liens externes