Bourque, Raymond Jean

Raymond Jean Bourque, joueur de hockey (Montréal, QC, 28 déc. 1960). Raymond Bourque est l'un des meilleurs défenseurs de la LIGUE NATIONALE DE HOCKEY de tous les temps, détenant le record de points, de buts et d'aides parmi les défenseurs de la ligue.

Bourque, Raymond Jean

Raymond Jean Bourque, joueur de hockey (Montréal, QC, 28 déc. 1960). Raymond Bourque est l'un des meilleurs défenseurs de la LIGUE NATIONALE DE HOCKEY de tous les temps, détenant le record de points, de buts et d'aides parmi les défenseurs de la ligue. Très jeune, Bourque est séduit par son équipe locale, le CANADIEN DE MONTRÉAL, et son impressionnante ligne défensive. Il connaît une brillante carrière au niveau junior, se joignant à aux Éperviers de Sorel (devenus les Éperviers de Verdun) à l'âge de 16 ans. Durant la saison 1977-1978, il fait impression en accumulant 22 buts et 57 aides (79 points en tout), et est nommé le meilleur défenseur de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, exploit qu'il surpassera la saison suivante grâce à un total de 93 points.

En 1979, Bourque est repêché par les Bruins de Boston de la Ligue nationale de hockey (LNH) au premier tour, 8e au total. Il débute dans la LNH par une brillante saison, accumulant 65 points (pointage le plus élevé pour une recrue à ce jour), puis il reçoit le TROPHÉE CALDER et est sélectionné pour jouer dans la première équipe d'étoiles de la ligue. Bourque passe 21 saisons avec les Bruins, au cours desquelles il est choisi 18 fois comme membre de l'équipe d'étoiles et se voit décerner 5 fois le TROPHÉE NORRIS (seuls Bobby ORR et Doug Harvey peuvent se targuer de l'avoir remporté plus souvent). La meilleure saison de sa carrière est celle de 1983-1984 où il compte 31 buts et récolte 91 points, ce qui fait de lui le meilleur défenseur de la saison. Son succès se poursuit et, à la fin de la décennie, il aura joué 19 parties d'étoiles (surpassant le record de Wayne GRETZKY) et représenté le Canada à la COUPE CANADA en 1981, 1984 et 1987. En 1992 il gagne le trophée King Clancy et, en 1998, il représentera le Canada aux JEUX OLYMPIQUES à Nagano, au Japon.

Malgré ces exploits, l'ambition première de Bourque, la COUPE STANLEY, lui échappe durant toutes les années passées dans l'équipe des Bruins, bien que cette dernière passe tout près de la gagner en 1988 et en 1990. En 2000, Bourque décide de changer d'équipe, signant un contrat avec l'Avalanche du Colorado; il aide alors l'équipe à remporter la Coupe Stanley en 2001. C'est cette même année qu'il quitte le hockey professionnel.

Durant toute sa carrière, Bourque a choisi de porter le no 7, numéro de la légende du hockey Phil ESPOSITO. En hommage à son héros, Bourque renonce à son no 7 à la cérémonie de retrait du chandail d'Esposito en 1987, annonçant que son nouveau numéro serait le 77 qui, lui aussi, sera retiré par les Bruins et l'Avalanche. Durant sa carrière, Bourque a marqué 410 buts et a recueilli 1 169 aides, pour un total de 1 579 points dans plus de 1 600 parties en saison régulière, ce qui lui vaut une place parmi les meilleurs défenseurs de toute l'histoire de la LNH. En 2003, Raymond Bourque se voit décerner le trophée Lester Patrick pour ses contributions au jeu et, en 2004, il est intronisé au TEMPLE DE LA RENOMMÉE DU HOCKEY.


En savoir plus