Robert Bryce

Robert Broughton Bryce, fonctionnaire (né le 27 février 1910 à Toronto, en Ontario; décédé le 30 juillet 1997 à Ottawa, en Ontario).

Ingénieur diplômé de l'Université de Toronto, Robert Bryce étudie l'économie à Cambridge (où il aura J.M. Keynes comme professeur) et à Harvard. Il entre au ministère des Finances du gouvernement fédéral en 1938 et, au cours des dix années suivantes, ses talents contribuent de façon remarquable au statut important de ce ministère à Ottawa et à la concentration du pouvoir à l'intérieur de celui-ci. Il est nommé greffier du Conseil privé et secrétaire du Cabinet en 1954.

Bryce occupe ces fonctions tout au long du mandat de Diefenbaker et il est remarquable pour son habileté à gagner la confiance et la collaboration d'un premier ministre au caractère souvent difficile. En 1963, il devient sous-ministre des Finances et, en 1971, il est nommé directeur exécutif canadien du Fonds monétaire international. Son dernier poste important est celui de président de la Commission royale d'enquête sur les groupements de sociétés. Il est l'auteur de Maturing in Hard Times: Canada's Department of Finance through the Great Depression (1986).